AccueilÉDITO

La réponse claire de Daniel Radcliffe aux propos transphobes de J. K. Rowling

Publié le

par Manon Marcillat

"Les femmes trans sont des femmes."

Ce week-end, J. K. Rowling a été accusée de transphobie par de nombreux internautes, outrés de ses propos excluant le ressenti et le vécu des personnes trans. Après avoir soutenu que seules les femmes ont leurs règles, l’autrice a ensuite affirmé que l’on ne peut remettre en question la réalité du sexe biologique. 

Hier, une voix, et non des moindres, s’est élevée pour défendre la communauté trans. Dans un billet publié sur le site du Trevor Project, une association de soutien aux personnes LGBT+ en détresse, Daniel Radcliffe a répondu à l’autrice de la saga dont il est le visage principal de la saga cinématographique.

"Les femmes trans sont des femmes"

"Je sais que certains médias vont probablement le présenter comme une guerre ouverte entre J. K. Rowling et moi", a introduit l’acteur, "mais ce n’est vraiment pas de ça dont il s’agit, et surtout pas ce qui est important à l’heure actuelle. Si Jo est sans aucun doute responsable du chemin qu’a pris ma vie, en tant que soutien du Trevor Project depuis une décennie, et en tant qu’humain, je me dois de prendre la parole aujourd’hui."

Il a ensuite poursuivi :

"Les femmes trans sont des femmes, continue Daniel Radcliffe. Toute déclaration qui affirme le contraire efface l’identité et la dignité des personnes trans, et va à l’encontre de toutes les recommandations des associations des professionnels de santé, qui ont davantage d’expertise sur ce sujet que Jo ou moi. Selon le Trevor Project, 78 % des jeunes transgenres ou non-binaires sont victimes de discriminations à cause de leur identité de genre. Il est clair que nous devons faire encore plus pour les soutenir et surtout pas invalider leurs identités et leur causer davantage de souffrances."

Daniel Radcliffe a également conseillé la lecture du Guide to Being an Ally to Transgender and Nonbinary Youth du Trevor Project’s afin de s’informer sur la question de la transidentité, avant de conclure sur un très beau message à destination des fans de la saga déçus par son autrice :

"À tous ceux qui sentent que leur expérience des livres a été ternie ou diminuée, je suis vraiment désolé pour la peine que ces commentaires vous ont causé. J’espère que vous ne perdrez pas de vue ce qui avait de la valeur dans ces histoires pour vous. Si ces livres vous ont appris que l’amour est la plus puissante des forces de l’univers ; s’ils vous ont appris que la force se trouve dans la diversité, et que les idées dogmatiques de pureté mènent à l’oppression de groupes vulnérables ; si vous croyez qu’un personnage du livre est trans, non binaire ou gender fluid, gay ou bisexuel ; si vous avez trouvé quoi que ce soit dans cette histoire qui a résonné en vous, et vous a aidé à un moment de votre vie — alors c’est entre vous et le livre que vous avez lu et c’est quelque chose de sacré. Et selon moi, personne ne peut y toucher. Il signifie pour vous ce qu’il signifie pour vous, et j’espère que ces commentaires ne l’entacheront pas".

À voir aussi sur konbini :