AccueilÉDITO

Des centaines de copies du jeu vidéo "E.T" déterrées dans le désert

Publié le

par Constance Bloch

Des centaines de cartouches du jeu E.T développé par la firme Atari dans les années 80 ont été découvertes dans le désert américain. Un mythe de gamers a ainsi pris vie.

"La tombe Atari" est une vieille légende que cultivent les gamers depuis plus de trois décennies. Un mythe selon lequel au début des années 80, la société américaine Atari, pionnière dans l'industrie du jeu vidéo, aurait enterré des milliers (voire des millions) de copies invendues de son jeu E.T dans le désert du Nouveau-Mexique. Et cela, pour une raison : la piètre qualité de la cartouche.

Sorti sur la console Atari 2600 en 1982, le jeu devait surfer sur la sortie en salles du long métrage de Spielberg. Mais malheureusement, en raison de délais commerciaux, le jeu est développé à la hâte et se révèle être très mauvais.

Il est rapidement qualifié par la critique de "pire jeu vidéo de l'histoire".

Dès 1983, année de la crise majeure du jeu vidéo, le New York Times rapporte que plus de 14 camions remplis de cartouches de E.T sont repérés dans le désert. La firme, honteuse, aurait ainsi fait disparaître les stocks de cet échec cuisant d'une manière peu ordinaire. La légende urbaine de la "tombe Atari" est née.

Un "mythe" réel

Si a priori cette histoire possède tous les éléments du conte spécial geeks, sachez que finalement, tout est vrai. Sous l'objectif du cinéaste Zak Penn, grand habitué des blockbusters et histoires fantastiques, une grande fouille a été organisée dans le désert pour mettre un point final à cette affaire ce week-end.

Accompagnée par 200 résidents et fans de jeux vidéo, l'équipe du tournage est donc tombée après plusieurs heures de fouilles sur des centaines de cartouches ensevelies dans le désert d'Alamogordo. Avec les copies disposées dans des grands sacs,  plusieurs manettes et autres exemplaires de classiques de la firme comme Centipede, Space Invaders ou encore Asteroids ont été retrouvés.

Le réalisateur Zak Penn montre une cartouche du jeu retrouvée dans le désert

James Heller, un ancien manager d'Atari invité  sur les lieux par la production pendant la fouille, n'a pas été surpris de cette trouvaille. Yahoo! rapporte qu'en 1983, l'entreprise avait chargé Heller de trouver un moyen peu coûteux de se débarrasser des 728 000 copies qu'il restait dans un entrepôt au Texas. L'idée du désert lui était donc venue. A l'époque, pour éviter que les médias et autres gamins locaux ne trainent trop dans les parages, il avait même fait couler une dalle de béton sur les jeux enfouis.

"Je n'ai plus jamais entendu parler de cet histoire, jusqu'à juin dernier lorsque j'ai lu un article sur les fouilles," raconte James Heller. Il prétend ne pas avoir été au courant de la controverse et de ne pas en avoir parlé car "personne ne lui a demandé".

Financé par Fuel Entertainment et par les studios Xbox Entertainment (une filiale de Microsoft), le documentaire dirigé par le réalisateur de Incident au Loch Ness a de vrais airs promotionnels. Il s'interressera à l'histoire d'Atari dans les années 80 et on pourra donc y voir les images de cette fouille titanesque.

Des dizaines de copies du jeu retrouvées © Microsoft

Des manuels de jeux datant des années 80 © Microsoft

Un membre de la production montrant une copie du jeu © Reuters

À voir aussi sur konbini :