AccueilÉDITO

Pendant ce temps à Paris, un décor de film a figé Montmartre... en 1942

Publié le

par Manon Marcillat

(© Tim Mc Inerney)

Affiches antibolchéviques, avis de couvre-feu en allemand et publicités collaborationnistes placardent les murs du quartier.

Un tournage de cinéma, suspendu le temps du confinement, a plongé depuis mardi deux rues de Montmartre dans le Paris des années 1940, occupé par les Nazis.

Un passant distrait pourrait ne pas y prêter attention mais les murs des rues Berthe et Androuet, perchées sur la Butte Montmartre à une encablure du Sacré-Cœur, sont tapissés d’affiches de propagande allemande et du gouvernement de Vichy.

Plusieurs façades d’enseignes fictives – la cordonnerie Moatti, la brasserie Hurel, le joailler Mercier – ont également été repeintes dans la graphie caractéristique de l’époque. "Ils ont quand même pris soin de retirer les affiches appelant au recensement des juifs", a expliqué un riverain à l’AFP.

Il s’agit d’un décor pour l’adaptation au cinéma de la pièce de théâtre Adieu Monsieur Haffmann, écrite par Jean-Philippe Daguerre et récompensée par quatre Molières en 2018. Cette tragicomédie se déroule à Paris en 1942 et raconte l’histoire d’un bijoutier juif qui se cache dans une cave pour échapper aux Nazis et demande à son employé de reprendre le commerce en attendant la fin de l’Occupation. 

L’équipe du film, réalisé par Fred Cavayé avec Daniel Auteuil, Sara Giraudeau et Gilles Lellouche comme acteurs principaux, a dû abandonner les lieux du tournage en application des règles de confinement pour freiner l’épidémie de coronavirus. Selon IMDb, la sortie en salle était prévue en janvier 2021.

Konbini avec AFP

À voir aussi sur konbini :