AccueilÉDITO

À peine sorti, le nouveau clip de Doja Cat fait déjà polémique

Publié le

par Guillaume Narduzzi

©Capture d’écran YouTube / Doja Cat – Like That (Official Video) ft. Gucci Mane

La compagnie Psycho Films, à l'origine du visuel, n'a pas crédité les personnes ayant travaillé sur sa conception.

La rappeuse Doja Cat a sorti hier soir, jeudi 25 juin, son nouveau clip. Peu de temps après, le support visuel de son titre, "Like That", en featuring avec Gucci Mane et extrait de son album Hot Pink paru l’année dernière, s’était glissé à la première place des tendances de la plateforme aux States et cumulait plusieurs centaines de milliers de vues.

Seulement, une polémique a surgi sur Twitter quelques heures après sa mise en ligne. Une femme – du nom de Curie Lu sur ses comptes Twitter et YouTube – ayant participé à la conception du clip s’est en effet étonnée que son nom n’apparaisse pas dans les crédits de la vidéo.

On peut d’ailleurs voir qu’il n’y a aucune mention à la fin de la séquence de trois minutes, qui se finit avec un écran noir. Mais en allant consulter la description de la vidéo, on ne retrouve rien non plus – si ce n’est des liens vers les réseaux sociaux de Doja Cat et Gucci Mane.

L’internaute affirme que la compagnie Psycho Films, en charge de la réalisation du clip, "lui a donné trois jours pour scénariser et créer les scènes animées du clip", soit une grosse trentaine de secondes de la vidéo. "Ils ne m’ont pas créditée alors qu’ils m’ont dit qu’ils le feraient", affirme-t-elle, tout comme les autres personnes ayant pris part au projet.

"Certaines personnes disent que les sociétés de vidéoclips ne reconnaissent souvent pas les animateurs dans leurs vidéos, même si elles obtiennent des millions de vues. Ça fait mal", poursuit-elle, avant d’expliquer que Doja Cat n’est pas forcément responsable. "De plus, cela n’a pas pour but de blâmer Doja Cat elle-même. Il incombe à la société de production de créditer les artistes", conclut-elle.

On pourra toutefois regretter la passivité des chanteurs dès lors qu’il s’agit de créditer les personnes ayant travaillé sur le projet. D’autant plus que Doja Cat se serait bien passée de cette nouvelle polémique. Il y a quelques semaines, la rappeuse s’était déjà retrouvée dans la tourmente suite à des accusations de racisme sur Internet. Elle avait dû présenter ses excuses publiquement quelques jours plus tard. Pourtant, Doja Cat n’a jamais été aussi populaire que depuis ce début de l’année.

À voir aussi sur konbini :