AccueilÉDITO

Aux États-Unis, Anonymous a hacké des radios de police pour y diffuser "Fuck tha Police"

Publié le

par Hong-Kyung Kang

HUGO WEAVING as V in Warner Bros. Pictures’ and Virtual Studios’ action thriller « V for Vendetta. » The film stars Natalie Portman.
PHOTOGRAPHS TO BE USED SOLELY FOR ADVERTISING, PROMOTION, PUBLICITY OR REVIEWS OF THIS SPECIFIC MOTION PICTURE AND TO REMAIN THE PROPERTY OF THE STUDIO. NOT FOR SALE OR REDISTRIBUTION.

Il semble que le groupe d'activistes soit de retour pour de bon.

Les États-Unis sont en ce moment sous haute tension suite à la tragique mort de George Floyd, et alors que de nombreuses personnalités ont fait part de leur indignation. Anonymous ne pouvait pas rester les bras croisés. Comme le relaie NME, les activistes ont hacké des radios de la police de Chicago, pour y diffuser le morceau "Fuck tha Police" de N.W.A. 

Le groupe avait en effet annoncé son retour, en publiant une vidéo sur Facebook, vendredi dernier, menaçant la police de Minneapolis de divulguer les nombreuses bavures dont elle est responsable. 

"Les policiers qui tuent des gens et commettent d’autres crimes doivent être tenus responsables, comme nous tous, sinon ils croiront qu’ils ont un permis pour faire tout ce qu’ils veulent". 

Sur Twitter également, Anonymous a dénoncé les violences policières tout en montrant son soutien au mouvement Black Lives Matter.

"Nous sommes solidaires avec les manifestants et les révolutionnaires qui se battent contre l’oligarchie américaine, qui se battent contre l’injustice d’un système raciste massivement corrompu qui a perduré pendant des générations. #BlackLivesMatter."

"Si la police ne peut pas se retenir et tire sur les journalistes, frappe les manifestants, et s’engage dans la violence, comment peut-on demander aux gens de se retenir ? Les gens en ont marre d’être brutalisés et assassinés."

À voir aussi sur konbini :