AccueilÉDITO

Anthony Mackie dénonce le racisme des productions Marvel

Publié le

par Arthur Cios

Et il n'y va pas par quatre chemins.

Il y a d’abord eu War Machine, puis Nick Fury, avant que Falcon (et après Black Panther) ne fasse son entrée dans le MCU. On compte effectivement les héros racisés sur les doigts d'une main dans l’univers Marvel – vous me direz, c’est sans doute représentatif du monde des blockbusters d’Hollywood. Si ce n’est que Black Panther a apporté un souffle nouveau, en termes de représentation, de casting et de mise en valeur d’une culture différente de celles promues par le cinéma depuis un siècle.

Avec le meurtre de George Floyd et les immenses manifestations pour défendre le mouvement Black Lives Matter, forcément, les langues se délient. Et un acteur, qu’on connaît pour ne pas l’avoir dans sa poche, vient de prendre la parole sur le racisme subi dans le cadre de son travail : Anthony Mackie.

L’acteur, qui incarne Falcon depuis 2014, a pris récemment la parole lors d’une interview avec l’acteur Daveed Diggs (Blindspotting, la série Snowpiercer) pour Variety. Au cours de cette discussion, Mackie a commencé à raconter le racisme des productions Marvel. Il explique ainsi :

"Ça m’énerve vraiment que j’ai fait sept films Marvel où chaque producteur, réalisateur, cascadeur, costumier, assistant de production, tout le monde était blanc."

L’acteur continue, démontrant pourquoi, selon lui, la production de Black Panther était encore plus raciste :

"On a eu un producteur noir. Son nom était Nate Moore. Il a produit 'Black Panther'… Mais là, quand tu fais 'Black Panther', tu as un réalisateur noir, un producteur noir, un costumier noir, un coordinateur des cascades noir. Et je me dis que c’est encore plus raciste que le reste en fait. Parce que si tu ne recrutes que des Noirs pour un film de Noirs, est-ce que ça veut dire qu’ils ne sont pas assez bons pour bosser avec un casting majoritairement blanc ?"

Il termine sa diatribe en expliquant qu’il espère que Disney arrêtera cette politique et se mettra à recruter les gens qui sont les plus adaptés pour le job pour lequel il postule, et pas juste des Blancs et des Noirs en fonction des projets – il souligne aussi la question du genre dans ces recrutements.

Sachant que la phase IV de Marvel s’annonce plus diversifiée, on peut espérer que les choses soient différentes. Pour rappel, elle s’ouvrira par un film porté sur une super-héroïne, Black Widow, réalisé par une femme, Cate Shortland. Puis nous aurons Eternals, au casting multiracial et presque paritaire, avec également une réalisatrice aux commandes, Chloé Zhao. Par la suite, il y aura Shang-Chi de Destin Daniel Cretton, dont le casting sera cette fois en grande partie asiatique. Et c’est sans parler de Black Panther 2, Blade ou même la série The Falcon and the Winter Soldier

Disney a donc de la marge pour s’améliorer.

À voir aussi sur konbini :