AccueilÉDITO

Dans son prochain album, Lucky Luke combattra la ségrégation raciale

Publié le

par Hong-Kyung Kang

Un cow-boy dans le coton – couverture

Quand l'homme qui tire plus vite que son ombre hérite d'un champ de coton, il décide de le redistribuer aux fermiers noirs.

Un nouveau pas en avant pour la représentation des minorités ethniques dans la pop culture francophone. Le prochain album de Lucky Luke, le cow-boy solitaire créé en 1946 par Morris, va enfin mettre en avant les Noirs Américains, a annoncé le scénariste de la série à l’AFP, lundi. 

Jul, scénariste des albums La Terre promise (2016) et Un Cow-boy à Paris (2018), explique : "Les histoires de Lucky Luke sont censées se dérouler durant la guerre de Sécession, et au-delà, pourtant jamais les Afro-Américains ne sont représentés dans les albums, sauf de manière marginale". En effet, dans les 80 albums de la série, les Noirs sont toujours réduits à des rôles secondaires (majordome, ouvrier, etc.), et n’ont parfois même pas de ligne de dialogue. 

Un shérif noir dans un rôle principal 

L’histoire d’Un Cow-boy dans le coton, l’album à venir, se déroule en Louisiane. On suivra donc Lucky Luke, qui a hérité… d’une plantation de coton. Accueilli par les planteurs blancs comme un des leurs, notre cow-boy devra se battre pour redistribuer son héritage aux fermiers noirs. 

Dans sa lutte contre la ségrégation raciale, Lucky Luke sera épaulé par Bass Reeves, authentique personnage entré dans l’Histoire pour avoir été le premier Noir nommé shérif adjoint à l’ouest du Mississippi. Né d’une famille d’esclaves, Bass Reeves était considéré comme l’une des meilleures gâchettes de son temps. Il compte à son actif plus de 3 000 arrestations de criminels.

Autre point qui devrait ravir les fans, ces derniers auront la joie de retrouver les Dalton, qui, une fois n’est pas coutume, aideront notre héros dans sa quête. C’est avec impatience qu’on attend donc Un Cow-boy dans le coton, dessiné par Achdé, qui sortira chez Lucky Comics le 23 octobre prochain. 

Konbini avec AFP 

À voir aussi sur konbini :