AccueilÉDITO

À Los Angeles, le cinéma de Quentin Tarantino a été détérioré

Publié le

par Lucille Bion

Un "Fuck the police" a été tagué sur la façade du cinéma.

Depuis la mort de George Floyd le 25 mai 2020, les manifestants se multiplient dans les rues de Minneapolis, Boston ou encore Los Angeles. Affrontements, commerces pillés, voitures incendiées : la colère des manifestants en soutien à George Floyd provoque actuellement de nombreux débordements dans les rues américaines.

Quentin Tarantino a d’ailleurs eu une petite surprise au réveil, comme le révèle The Hollywood Reporter puisqu’il a découvert un tag "F*ck the Police" sur son cinéma, le New Beverly Cinema, dont il est propriétaire depuis 2007.

Un certain Jules McLean, en charge du lieu, a dévoilé les photos de la façade du cinéma. Mis à part ce tag symbolique, l’entrée et le reste du lieu semblent être restés intactes :

Dans un élan de solidarité, une petite communauté du quartier a immédiatement nettoyé le tag, comme l’a expliqué une internaute sur Twitter : 

"Des gens ont volontairement lavé le quartier. Nous avons utilisé du Goo Be Gone sur la vitre et quelqu’un a fini avec du Windex. Un type est venu avec son camion et a mis une couche d’apprêts et a commencé le revêtement de façade. C’est un début."

Ce "Fuck the Police" aurait aussi été utilisé récemment par les Anonymous. Ces pirates de l’informatique auraient hacké les ondes de radio de la police de Chicago pour diffuser le célèbre morceau de N.W.A., "Fuck tha Police". Dans leur message, ils menacent la police de révéler tous les crimes qu’elle a commis. Une fois que le message est passé, les internautes masqués ont diffusé… de la polka. 

À voir aussi sur konbini :