AccueilÉDITO

Vidéo : en 1983, David Bowie dénonçait déjà la sous-représentation des artistes noirs

Publié le

par Guillaume Narduzzi

©Capture d’écran YouTube / David Bowie Criticizes MTV for Not Playing Videos by Black Artists | MTV News

Il y a presque 40 ans, le mythique chanteur britannique pointait déjà du doigt les inégalités dans le monde de la musique.

Alors que les États-Unis sont en pleine crise sociale et que le monde commence peu à peu à s’interroger sur le racisme systémique, une interview du légendaire David Bowie vient de refaire surface. Comme le relate le magazine Rolling Stone, l’artiste était alors en interview chez MTV pour la promotion de son album Let’s Dance en 1983.

Le chanteur y affirme être "dévasté par le fait qu’il y ait aussi peu d’artistes noirs" diffusés sur la chaîne et exige en direct des explications à un des présentateurs de la chaîne, Mark Goodman. "Je suis simplement abasourdi par le fait qu’il y ait si peu d’artistes noirs en vedette. Pourquoi donc ?" Il va encore plus loin, affirmant que les quelques artistes noirs sont diffusés seulement "entre deux et six heures du matin."

C’est alors que son interlocuteur se défend du mieux qu’il peut, et c’est bien entendu une catastrophe. "Je pense que nous essayons d’aller dans cette direction […]. La chaîne essaie de ne pas se limiter à ce qui plaît à New York ou Los Angeles, mais aussi à Poughkeepsie ou dans le Midwest, dont certaines villes pourraient être terrorisées par Prince, qui est d’ailleurs diffusé, ou d’autres artistes noirs", avance le présentateur. Une réponse hallucinante, qui a tout de même le mérite de montrer que du chemin a été fait depuis, mais qu’il en reste encore beaucoup pour éradiquer le racisme structurel de l’industrie musicale. 

On pourrait également remettre en question la parole de David Bowie puisque, quelques années plus tôt, l’artiste avait affirmé lors d’une interview "la Grande-Bretagne est prête pour un meneur fasciste". Une déclaration – pour laquelle Bowie s’est excusé quelques jours plus tard, affirmant qu’il était sous l’effet de drogue – dans la lignée des propos racistes d’Eric Clapton, qui a motivé la création des légendaires concerts "Rock Against Racism", dont l’histoire sera retracée dans un documentaire attendu prochainement.

À voir aussi sur konbini :