Une femme poursuit Zara après avoir trouvé une souris morte cousue dans sa robe

Le petit rongeur a été piégé dans la couture d'une robe à 40 dollars, fabriquée en Turquie.

La souris retrouvée par . (© Twitter @RAntoshak)

La souris retrouvée dans la robe de Cailey Fiesel. (Via Twitter, @RAntoshak)

Quelques mois après avoir été accusée de plagiat par plusieurs petits artistes indépendants, Zara est à nouveau au cœur de la tourmente. En cause cette fois-ci ? Une souris retrouvée morte... prisonnière dans la couture d'une robe. Une découverte morbide faite par Cailey Fiesel, une New-Yorkaise de 24 ans, qui vient (évidemment) de déposer une plainte contre le géant du prêt-à-porter espagnol.

Publicité

Comme le rapporte le New York Post, la jeune femme s'était offerte une petite robe noire à 40 dollars (37 euros) dans une boutique de la firme située à Greenwich (Connecticut) en juillet dernier. Jusqu'ici, rien d'anormal. Mais au moment de l'enfiler pour aller travailler quelques semaines plus tard, elle a senti une "odeur âcre très dérangeante", qui la suivait partout.

"[En essayant la robe], j'avais senti quelque chose frôler ma jambe, mais j'ai pensé que c'était un fil qui dépassait de la couture, a raconté la jeune femme au New York Post. Quand je l'ai retirée, ça n'avait plus l'air d'un simple fil... j'ai senti l'ourlet de la robe, et on aurait dit qu'il y avait une sorte de détecteur à l'intérieur. J'ai retourné la couture de la robe, et j'ai vu qu'il ne s'agissait pas d'un détecteur, mais d'une souris." Elle ajoute :

"Je suis restée paralysée de peur. J'était complètement choquée. Mes yeux ont bien vu que c'était une souris, mais mon cerveau me disait que c'était impossible. Je me suis immédiatement changée. Dieu merci, j'avais des vêtements de rechange au bureau."

Publicité

Toujours selon le New York Post, Cailey Fiesel aurait par la suite souffert de détresse émotionnelle, et développé une éruption cutanée causée par le contact avec le rongeur.

"Cet évènement l'a dévastée"

La robe, qui a été fabriquée en Turquie selon son étiquette, a été conservée sous-vide et en état (c'est-à-dire, avec la souris morte capturée dans la couture) par Adam Deutsch, l'avocat de la victime, qui a poursuivi la firme pour "dommages non spécifiés". Elle servira de preuve lors du procès opposant Cailey Fiesel à Zara, dont la date n'a pas encore été définie.

"Cet évènement l'a dévastée. Elle devrait être compensée pour ce qu'elle a traversé", a affirmé Adam Deutsch au New York Post, avant de commenter : "Zara est connue pour prendre un design très populaire, et le mettre en rayon très rapidement. [...] Cette rapidité conduit probablement à un manque de contrôle."

Publicité

De son côté, un représentant de Zara a expliqué que l'entreprise "est au courant du procès et que nous sommes est en train d'enquêter de manière plus précise sur le sujet. Zara USA possède des normes de santé et de sécurité très strictes, et nous sommes engagés à assurer que tous nos produits respectent ces règles rigoureuses." Affaire à suivre.

Par Naomi Clément, publié le 15/11/2016

Pour vous :