AccueilÉDITO

YouTube accusé de censurer les vidéos de youtubeurs LGBTQ

Publié le

par Astrid Van Laer

Dimanche 19 mars, de nombreux youtubeurs appartenant à la communauté LGBTQ se sont plaints que certaines de leurs vidéos, dans lesquelles ils évoquaient leur orientation sexuelle, étaient en accès "restreint".

Pourtant, la plateforme de vidéos s'est toujours vue comme un soutien de la communauté LGBT. (© YouTube)

Le groupe canadien Tegan and Sara a déploré dans un tweet ironique le "mode restreint" de YouTube, qui semble censurer des vidéos de personnes LGBT :

"Malheureusement notre vidéo U-Turn a également disparu. Rien de gay dedans à part nous. Notre manière de danser EST vraiment mauvaise. C'est peut-être à cause de ça. C'est ça @YouTube, c'est notre façon de danser?"

"Putain, on est 2017 et les gens sont encore convaincus que c'est OK ?"

Le mode restreint désigne, selon la plateforme, une façon de "filtrer les contenus susceptibles de choquer et que vous ne souhaitez pas voir vous-même, ou que vous ne voulez pas que vos proches voient lorsqu’ils sont sur YouTube". Le tri se fait par "les signalements, les limites d'âge et d'autres signaux pour identifier et filtrer les contenus potentiellement inappropriés". Comment se fait-il que des vidéos concernant le coming out, la communauté gay et d'autres de ce type, puissent être considérées comme "susceptibles de choquer" ?

De nombreux utilisateurs ont partagé leur expérience et se sont indignés, à l'instar de la youtubeuse Shannon Beveridge :

"C'est dingue car YouTube a changé ma vie pour toujours parce que, pour la première fois, je pouvais visionner des histoires de personnes LGBT dans lesquelles je pouvais me reconnaître..."

"@YouTube Et maintenant ces mêmes contenus sont restreints?!?! L'impact que ça peut avoir est nuisible à tellement d'égards. J'ai mal au cœur."

"Je viens de regarder la liste de mes vidéos en activant le mode restreint. Une thématique se dégage clairement... Le contenu LGBT+ n'est pas safe pour les enfants, @YouTube ?" 

"@Youtube vous bloquez toutes les vidéos dès qu'il y a un soupçon de contenu LGBTQ+ dedans... Mes vidéos où l'on m'entend jurer ne sont pas restreintes mais des tutos de maquillage pour les femmes trans le sont."

"Ce mode bloque mes vidéos au sujet du coming out et de l'amour de soi. Ça n'est pas un sujet réservé aux audiences 'matures', honte à vous @Youtube."

YouTube présente ses excuses

À la suite de l'apparition du hashtag #YouTubeIsOverParty – grâce auquel de nombreux internautes se sont scandalisés que la plateforme puisse censurer la vidéo d'un jeune homme annonçant son coming out à sa grand-mère, mais qu'elle n'agisse pas de la sorte lorsqu'il s'agit de scènes de grandes violences –, YouTube a publié un communiqué :

"On est très fiers de représenter les voix de la communauté LGBTQ+ sur notre plateforme, elles sont une partie très importante de ce qu'est YouTube. L'objectif du mode restreint est de filtrer les contenus matures pour la petite catégorie d’utilisateurs qui veulent une expérience plus limitée.

Les vidéos LGTBQ+ sont disponibles en mode restreint, mais celles qui parlent de problèmes plus sensibles peuvent ne pas l’être. Nous regrettons toute confusion que cela a pu causer et nous nous penchons sur vos interrogations. Merci pour votre retour et pour votre passion qui contribue à faire de YouTube une communauté aussi accueillante, diversifiée et dynamique."

Malgré cette polémique, que l'on peut attribuer à un défaut d'algorithme si l'on accorde le bénéfice du doute à l'entreprise, il n'en reste pas moins que YouTube restera sûrement la plateforme n°1 de visionnage de vidéos. Son succès risque peu d'en pâtir, en dépit de sa grande maladresse. Certains y ont néanmoins vu, non sans humour, une opportunité pour Dailymotion, nettement distancié par son concurrent, de se refaire une santé :

À voir aussi sur konbini :