@https://www.instagram.com/p/BYYBUAblDFS/?taken-by=womenofparis

Women of Paris, des visites guidées qui replacent les femmes au cœur de l’histoire de France

Les visites guidées de Women of Paris montrent une histoire qui n’est pas dominée par les hommes et qui laisse une place aux "femmes inspirantes, qui ont persévéré dans un bastion du patriarcat".

Heidi Evans est une jeune Britannique qui a commencé à faire des visites guidées de Paris dès son arrivée dans la capitale, en 2014. Elle travaillait alors pour une entreprise qui proposait des visites gratuites, et si elle avait fait des études de littérature qui lui avaient permis de découvrir le théâtre classique français, c’est à ce moment-là qu’elle s’est vraiment passionnée pour l’histoire de la France — et plus particulièrement celle de Paris.

À voir aussi sur Konbini :

Pour voir les vidéos Konbini, merci de désactiver AdBlock.

Parallèlement aux visites de musées, Heidi s’est fait peu à peu son éducation sur le sujet. Pour en arriver au constat que les femmes manquaient désespérément au programme des visites guidées classiques, alors qu’elles constituaient bien une part intégrante et décisive de la ville.

Une version de l’histoire généralement sexiste et dominée par les hommes

Selon elle, la faute revient en partie à l’image de l’histoire française diffusée à l’étranger, faisant que beaucoup de touristes attendent un contenu bien particulier quand ils viennent découvrir Paris. Ils veulent entendre parler de Molière, de Napoléon ou de Louis XIV, tout en attendant une vision dépréciatrice des quelques femmes qui leur semblent "marquantes". Comme Marie-Antoinette ou Marie de Médicis, qui souffrent toutes deux d’une mauvaise réputation. Beaucoup de visites guidées parlent donc de ce qui intéresse le plus les clients, perpétuant ainsi une histoire sexiste et majoritairement masculine.

Et les quelques femmes mentionnées ne le sont bien souvent qu’en leur qualité de "maîtresse de" ou de "muse de". Dans ces conditions, difficile de parler de Colette ou de George Sand… Avec ses lectures, Heidi a pourtant notamment découvert qu’il y avait des artistes femmes impressionnistes et appris que Marie-Antoinette était un bouc émissaire, à la mauvaise réputation injustifiée. Elle a ainsi eu envie de rendre justice à toutes ces femmes exceptionnelles et importantes pour l’histoire de France.

Publicité

Il y a un an, elle a donc lancé sa propre entreprise de visites guidées dédiées uniquement aux femmes, la première dans la ville, Women of Paris. Son credo ? "Illuminating women’s history and influence in the city of lights" ("Illuminer l’histoire et l’influence des femmes dans la Ville Lumière"). Les visites sont en anglais (et seront très bientôt en français), et ont différents parcours et concepts.

The Essential Walk immerge ainsi les visiteurs dans le Quartier Latin, pour en dévoiler les femmes inspirantes qui ont bravé le patriarcat et été essentielles pour Paris − sinon le pays entier. Le Sugar and Spice Tour s’intéresse aux écrivaines du quartier de Saint-Germain-des-Prés, tout en permettant de profiter de ses spécialités culinaires. Et il est possible de pousser l'expérience plus loin avec la journée entière de découverte d'écrivaines et de desserts qu'Heidi propose sur Airbnb.

Publicité

Des visites 100 % empowerment

Nous avons testé le Sugar and Spice Tour, une visite originale avec cinq arrêts dans des grandes pâtisseries afin de déguster des spécialités sucrées. Le tour propose ainsi une immersion mi-historique mi-culinaire dans le quartier cossu de Saint-Germain-des-Prés. L’expérience est ainsi doublement inédite et offre un certain dépaysement − même aux plus aguerris des Parisiens −, d’autant que l’on est plongé dans la langue anglaise. Elle s’éloigne d’ailleurs de beaucoup de visites françaises plus "rigides" : elle n’est pas chronologique et propose une véritable balade conviviale.

On y apprend à la fois l’avant-gardisme de femmes puissantes et brillantes, comme l’autrice George Sand, la libraire et éditrice Sylvia Beach, ou la journaliste et romancière Janet Flanner, ainsi que les souffrances d’artistes dominées par leur père ou leur mari — comme l’écrivaine Colette, qui, avant d’être connue, écrivait à la chaîne les romans de son mari, Henry Gauthier-Villars, qu’il s’appropriait ensuite. Heidi nous raconte comment ces femmes ont bravé les interdits de leur époque pour s’y imposer, aimer qui elles voulaient et faire entendre leurs voix. Quant aux pauses sucrées (et contextualisées par Heidi), elles rendent la visite très agréable, faisant passer ces deux heures à la vitesse de la lumière.

Il faut dire que la Britannique est une guide passionnée et calée, qui s’adapte à tous les publics, quelles que soient leur nationalité et leurs connaissances sur les sujets abordés. Au-delà des femmes présentées, Heidi souligne leur caractère inspirant pour une visite 100 % empowerment. Son entreprise rencontre de plus en plus de succès, et la jeune entrepreneure ne compte pas s’arrêter là : elle aimerait proposer d’autres visites pour présenter les femmes importantes de Montmartre ou du cimetière du Père Lachaise, ou encore le rôle des Parisiennes durant les deux guerres mondiales… Elle a d’ailleurs lancé une campagne de financement pour monter ces nouvelles visites, histoire de continuer à rendre justice à ces femmes inspirantes.

Pour celles et ceux qui veulent aider ce très chouette projet, vous trouverez toutes les informations ici. N’hésitez pas à aller y jeter un coup d’œil !

Par Mélissa Perraudeau, publié le 31/08/2017

Copié

Pour vous :