AccueilÉDITO

Ce boomerang de luxe signé Chanel fait polémique sur le Web

Publié le

par Manon Baeza

Avec ce boomerang à plus de 1 000 dollars, Chanel a mis beaucoup d’internautes en colère.

La maison Chanel avait déjà produit en édition limitée différents accessoires de sport, du basket-ball au ski en passant par le surf, comme le rappelle Highsnobiety. Cependant, sa dernière création n’a pas été vraiment bien reçue. En effet, depuis mardi 16 mai, la polémique enfle sur les réseaux sociaux au sujet d’un boomerang fabriqué par la marque de luxe française. En bois et résine, ce boomerang griffé de l’emblématique double C est vendu à hauteur de 1 325 dollars (1 260 euros en Europe).

Si le prix de l’objet fait bien évidemment parler, Chanel est surtout accusé d’appropriation culturelle. Les internautes reprochent en effet à la marque d’utiliser un objet emblématique de la culture des aborigènes australiens à des fins purement commerciales. L’affaire a éclaté lorsque le mannequin américain Jeffree Star a montré sa nouvelle acquisition sur Twitter et Instagram. Les internautes ne l’ont pas loupé, lui rappelant que le boomerang était à la base une arme de chasse traditionnelle des Aborigènes d’Australie, dont la communauté est particulièrement marginalisée et touchée par la pauvreté.

"Je m’amuse tellement avec mon nouveau boomerang Chanel."

"Quand je pense à la culture aborigène, je pense à Chanel."

"J’ai décidé d’économiser durant les trois prochaines années afin de pouvoir me connecter avec ma culture."

De plus, selon le quotidien britannique The Guardian, le prix du boomerang de Chanel, 1 260 euros, représenterait environ 10 % du salaire moyen d’un Aborigène australien. Une information qui a de quoi faire jaser.

Face à ces accusations d’appropriation culturelle et ce procès en indécence, la maison de haute couture a déclaré dans un communiqué : "Chanel est extrêmement attachée au respect de toutes les cultures, et regrette sincèrement que certains aient pu se sentir offensés."

Si jamais vous avez les moyens et que vous voulez être fashion même sur la plage, Chanel propose dans la même collection un jeu de raquettes de plage à 3 170 euros et une raquette de tennis à 1 450 euros qui n’offenseront que votre compte en banque.

À voir aussi sur konbini :