Pour Watchdogs 2, Ubisoft sort une (vraie) plateforme d'analyse prédictive

A l'occasion de la sortie de son nouveau titre, l'éditeur français a développé Predictive World, un site qui analyse vos données personnelles. Réussi.

Ca y est : depuis aujourd'hui, vous pouvez enfin vous délecter de la suite des aventures de Marcus, ce hacker slash activité slash justicier, pour l'aider à faire tomber le ctOS 2.0, un système de surveillance informatique global -oui, PRISM, c'est toi qu'on regarde- capable nous seulement de récolter des informations sur quiconque mais également, à partir de ces informations, de prédire son comportement. Un savant mélange entre les shadow profiles de Facebook, les système d'analyse prédictive des crimes développés par Hitachi, IBM et un paquet de start-ups, et le récent fichier central de données de notre cher gouvernement. A l'occasion de la sortie du jeu, et puisque le thème est de saison, Ubisoft a donc sorti sa propre interface d'analyse prédictive de données.

Publicité

capture

Visiblement, je suis une menace pour la bonne société.

Développée en association avec le Psychometrics Centre de l'université Cambridge, Predictive World offre une interface léchée, qui n'est pas sans rappeler l'univers virtuel d'Assassin's Creed. Connectez le système à votre compte Facebook (allez-y, Ubisoft ne gardera pas vos données, promis), laissez l'algo tourner deux minutes et vous voilà en face d'un bel arbre à visualisation de données sur vous. Vous y trouverez les informations que vous connaissez déjà (âge, sexe, taille, poids, lieu de résidence) mais, à partir d'elles, une foultitude d'autre statistiques : espérance de vie, probabilité de vous marier, probabilités de vous faire assassiner, etc... les données sur votre futur proviennent de modèles statistiques et de données collectées en analysant les comportements de millions d'utilisateurs. Et quand les indicateurs deviennent "stabilité émotionnelle", "risque social" ou "risque financier", les dérives d'un tel système apparaissent cristallines.

Publicité

Vous pouvez au choix trouver ça fascinant, angoissant, ou un peu des deux. Mais gardez à l'esprit que l'outil développé par Ubisoft "pour rire" a très probablement ses équivalents gouvernementaux et militaires, bien plus puissants. Pour reprendre la formule d'Ubisoft, à l'heure du big data, Big Brother s'est désormais atomisé, et ce sont des millions de Little Brothers qui suivent potentiellement vos déplacements et vos gestes. Le mini-documentaire, produit d'une collaboration entre Vice et Ubisoft, explique que nous générons plus de 2,5 milliards de gigaoctets de données personnelles chaque jour. Les volumes de données sont homériques, et l'analyse toujours plus poussée.

Par Thibault Prévost, publié le 17/11/2016

Pour vous :