AccueilÉDITO

Voici la lettre qu’Obama a laissée à Trump en quittant la Maison-Blanche

Publié le

par Kate Lismore

Encore une preuve de la grande classe du précédent président américain.

C’est un peu un crève-cœur de penser que l’année dernière, au même moment, l’homme assis dans le fauteuil de président des États-Unis avait autrement plus de classe, de dignité et de stature. La lettre que Barack Obama a adressée à son successeur vient d’être rendue publique, et inutile de dire que ça met un petit coup de bambou.

Si dans sa lettre il félicite Donald Trump pour sa victoire face à Hillary Clinton et se permet quelques conseils au nouveau président, Barack Obama insiste aussi sur la nécessité d’être soutenu par sa famille pour survivre aux épreuves de la présidence. La lettre n’oublie cependant pas de mentionner que la diplomatie est une arme de choix pour maintenir le leadership des États-Unis dans le monde. Pas sûr que sa sagesse ait inspiré Donald Trump…

Voici ce document exceptionnel, publié par le Huffington Post et traduit par nos soins :

"Félicitations pour cette campagne remarquable. Des millions d’électeurs ont placé leurs espoirs en vous, et chacun d’entre nous, au-delà des questions de partis, espère que votre mandat sera placé sous les signes de la prospérité et de la sécurité.

Il s’agit d’une tâche hors du commun, sans garantie de réussite. Je ne suis donc pas certain que mes conseils soient d’une grande aide. Laissez-moi toutefois vous livrer quelques réflexions issues de ces huit dernières années.

Premièrement, nous avons tous les deux, chacun à notre façon, connu une grande chance. Tout le monde n’a pas cette chance. Il nous revient donc de faire tout notre possible pour que chaque enfant et chaque famille souhaitant travailler dur puissent trouver de nouvelles voies leur permettant de réussir.

Deuxièmement, le leadership américain est indispensable au monde. Il nous revient, par l’action et l’exemple, de soutenir l’ordre international qui s’est construit progressivement depuis la fin de la Guerre froide. De cet ordre dépendent notre sécurité ainsi que notre prospérité

Troisièmement, nous ne sommes à la tête de cette fonction que pour un temps limité. Cela fait de nous des gardiens des institutions et des traditions démocratiques – telles que la loi, la séparation des pouvoirs, la protection et les libertés civiles égales pour tous – pour lesquelles nos prédécesseurs se sont battus et ont versé leur sang. Quel que soit le climat politique au quotidien, il nous revient à notre départ de laisser ces instruments démocratiques au moins aussi forts que nous les avons trouvés.

Dernièrement, il est important de prendre du temps, même lorsque l’on est pressé par les évènements et les responsabilités, pour ses amis et sa famille. Ce sont eux qui vous permettront de vous sortir des passes difficiles.

Michelle et moi vous souhaitons, à Melania et vous, tout le meilleur alors que vous vous embarquez dans cette grande aventure. Sachez que nous nous tenons prêts à vous aider de quelque manière que ce soit.

Bonne chance et bon voyage,

BO."

À lire - >Trump a retweeté une photo (très douteuse) sur laquelle il "éclipse" Obama

À voir aussi sur konbini :