Vogue US consacre un édito à un robot et crée la polémique sur Instagram

Vogue US a décidé de shooter Erica, un robot japonais, et c’est plutôt flippant.

Comme s’il n’était pas déjà assez compliqué de s’identifier aux mannequins rachitiques d’aujourd’hui, Vogue US a pris une décision pour le moins surprenante en consacrant tout un édito à Erica, un robot créé par le roboticien japonais Hiroshi Ishiguro. L’emblématique magazine de mode américain dévoilait ce mercredi 22 novembre un extrait dudit édito sur Instagram, et les internautes se sont enflammés.

Publicité

Le post était accompagné d’une légende indiquant :

"On vous présente Erica, un mannequin Vogue qui n’a jamais eu à subir les traumatismes des années lycée. Erica, qui a été dévoilée en août 2015 par le chercheur japonais Hiroshi Ishiguro, n’est pas vivante dans le sens propre du terme, mais elle est bien réelle, et elle nous surpasse tous de par son sens de la mode, et son intelligence.

Pour Ishiguro, notre avenir robotique ne sera pas peuplé par des robots tels qu’Alexa ou ceux qui vont chercher des boîtes, mais par des androïdes qui paraissent si réalistes qu’ils se mêleront à nous."

Une introduction tout aussi effrayante que le portrait lissé d’Erica, qui a indigné de nombreux followers de Vogue US. En effet, déconcertés et outrés, ces derniers ont tenu à faire savoir leur indignation à travers leurs commentaires. Et c’est bien connu : il est plus facile de s’exprimer derrière un écran, alors ils ne se sont pas fait prier pour se lâcher. On retrouve des commentaires tels que :

Publicité

"Détruisez ça sur-le-champ", "Quand est-on devenu assez stupide pour construire des trucs plus malins que nous ?", "Tuez-la avec de l’eau", "Ça commence à devenir vraiment flippant", "Oh mon Dieu, c’est si terrifiant"

Bref, vous avez l’idée. Seulement quelques personnes ont soutenu cet édito pour le moins osé.

Quel avenir pour le mannequinat ?

Rappelons que Vogue est le magazine mode référent depuis déjà plusieurs décennies, nous pouvons donc nous demander quelle est la pertinence à habiller, coiffer et shooter un robot de la même façon qu’un mannequin.

Publicité

Notons que la sphère mode est vivement pointée du doigt pour son manque de diversité évident. Il serait très certainement plus pertinent de se concentrer sur ces problèmes actuels, plutôt que d’essayer d’instaurer un nouveau standard de beauté encore plus révoltant qu’il ne l’est déjà actuellement.

En réaction à cela, les internautes ont tenu à souligner leur mécontentement avec le hashtag #unrealisticbodystandards, soit #standardsdecorpsirréalistes. Effectivement, au-delà du manque de diversité ci-dessus évoqué, la maigreur et la jeunesse des mannequins actuels sont également sources de polémiques.

Vogue US n’est pas le premier magazine à susciter le débat. En décembre 2016, le magazine Elle brésilien avait été vivement critiqué pour avoir choisi le robot Sophia pour illustrer sa une.

Publicité

Par Manon Baeza, publié le 23/11/2017

Pour vous :