AccueilÉDITO

Viré d'un avion pour avoir "parlé arabe", un youtubeur témoigne en se filmant

Publié le

par Théo Mercadier

(Screenshot Twitter)

Se faire sortir d'un avion parce qu'on parle arabe, c'est possible avec la compagnie américaine Delta Airlines. Hallucinant.

(Screenshot Twitter)

Adam Saleh pète un câble, et on ne peut pas vraiment lui en vouloir. Tranquillement installé dans l'avion qui doit lui permettre de poursuivre sa tournée internationale, le youtubeur et rappeur américain appelle sa mère avant le décollage et échange quelques mots en arabe avec elle. Sauf que Delta Airlines est une compagnie aérienne américaine, que les passagers sont tous américains, et que ces quelques mots en langue étrangère ont déclenché une scène à peine croyable.

Les détails sont encore flous quant à la suite exacte des événements, mais toujours est-il qu'Adam Saleh et son ami (lui aussi arabe) ont vu l'équipage de l'avion leur demander de quitter l'appareil. Le youtubeur, rompu à l'usage des réseaux sociaux, s'est aussitôt empressé de faire un live vidéo pour témoigner.

On le voit donc debout dans la travée centrale, pas agressif mais visiblement exaspéré, filmant la scène et commentant en live. Le tout sous les yeux blasés des passagers, qui se contentent de regarder la scène, ou de faire comme si de rien n'était.

"Nous avons parlé une langue différente dans l'avion, et maintenant on se fait sortir ! on est en 2016 ! Merci beaucoup, bande de racistes. J'en crois pas mes yeux : je parle un mot dans une langue différente et vous vous sentez mal ? Ils nous ont dit de fermer nos gueules alors que nous ne les avions pas insultés."

Au fond de l'avion, des mains se lèvent et font des gestes d'au revoir satisfaits, signifiant un certain état d'esprit des passagers. "Byyye", peut-on aussi entendre. La nausée.

Petite lueur d'humanité pour autant : l'un des passagers, lui aussi arabe, finit par protester contre l'équipage. "Pourquoi vous faites ça ? Pourquoi tout le monde se plaint ? C'est fou, ils peuvent parler la langue qu'ils veulent;" Sans succès, l'équipage en gilets réfléchissants continue de pousser les deux hommes vers la sortie.

Résultat : sortie de l'avion, deux heures d'attente, une heure de fouille par la police... pour finalement obtenir une nouvelle place dans un avion quatre heures après l'incident. "Nous allons directement chez notre avocat en atterrissant à New York", précise Adam Saleh dans un tweet, tout en remerciant ses followers pour leur soutien.

Une personnalité connue

Adam Saleh n'en est pas à son premier buzz : sur YouTube, de nombreuses vidéos le montrent (entre autres) dans des avions en train de décompter de 10 à 0 en arabe, de porter onstensiblement un cheche ou encore simplement de parler en arabe. "C'est une expérimentation sociologique", précise-t-il dans l'une d'elles, ce qui montre avant tout sa volonté d'étudier le comportement de passagers en contact avec des éléments de culture arabe dans un avion. Il semblerait que les passagers du vol de Delta Airlines aient aujourd'hui réagi de la pire manière qui soit : en le jetant dehors.

De nombreuses vidéos le représentent (capture YouTube)

Adam Saleh est aussi connu pour avoir diffusé une reconstitution d'une scène de discrimination policière en la faisant passer pour une vraie situation. Un fake qui lui avait valu à l'époque de nombreuses critiques. Mais la scène d'aujourd'hui, si elle a pu être déclenchée intentionnellement, paraît impossible à simuler (avion, cabine d'équipage, passagers, police). Et la situation a pris une ampleur assez effrayante, ce qui n'est pas vraiment surprenante quand on connaît le passif de la compagnie aérienne.

Car ce n'est pas la première fois que Delta Airlines est accusée de racisme. En juillet 2016, un couple en voyage amoureux avait ainsi dû descendre de l'avion à la suite des plaintes d'un membre de l'équipage : il ne supportait pas la présence du couple au deuxième rang car "la femme portait un foulard", qu'elle utilisait un téléphone (autorisé avant un décollage) et que son mari "transpirait". Le pilote a ensuite appelé la police de l'aéroport, refusant catégoriquement de décoller tant que les deux personnes étaient à bord. Au secours.

Delta Airline n'a pour l'instant par fourni d'explications, la compagnie s'est contentée de trois tweets :

"Deux clients ont été sortis de l'avion et rebookés sur un autre vol après qu'un incident ait déclenché les plaintes d'une vingtaine de passagers. Nous menons une enquête pour comprendre ce qui s'est passé. Nous prenons très au sérieux les accusations de discriminations. Notre culture est le respect de l'autre". C'est pas flagrant.

À voir aussi sur konbini :