AccueilÉDITO

La ville de Seattle s’engage à bannir les pailles en plastique jetables d’ici 2018

Publié le

par Jeanne Pouget

La ville de Seattle serait sur la bonne voie pour bannir l’usage des pailles en plastique jetables de ses restaurants d’ici l’été prochain.

Aux États-Unis, 500 millions de pailles en plastique jetables sont utilisées et jetées chaque jour (pour 1 milliard à l’échelle de la planète). Oui, oui… Un objet en plastique en apparence anodin, qui cause pourtant des dégâts considérables en polluant l’environnement et en heurtant durablement la faune.

Dans le cadre d’une ordonnance mise en œuvre en 2008 pour éliminer les déchets plastique, la ville de Seattle (État de Washington) devrait interdire leur utilisation en juillet 2018. Les restaurants, bar et cafés de la ville devront alors remplacer leurs pailles en plastique par des produits similaires mais compostables ou recyclables (comme le papier ou le bois par exemple) nous apprend We Demain.

Véritables fléaux pour l’environnement, les pailles en plastique piègent les mammifères, les oiseaux et les poissons, qui peuvent les ingurgiter en les confondant avec de la nourriture. Surtout que leur matière issue du pétrole les rend difficilement dégradable, avec une durée de vie de plusieurs centaines d’années.

De nombreux établissements ont déjà dit stop aux pailles

"Quand vous achetez un café glacé, on vous le sert avec une paille. Quand vous buvez un mojito, on vous le servira probablement avec une paille. […] Quand nous commençons à observer notre quotidien, nous constatons la rapidité avec laquelle le plastique s’ajoute", déplore Dune Ives, de l’ONG de protection des océans The Lonely Whale Foundation, dans les colonnes du Seattle Times.

En septembre dernier, l’organisation a lancé une campagne de sensibilisation baptisée "Strawless in Seattle" — littéralement "Seattle sans paille". Les militants affirment que cette action a permis d’éviter l’utilisation d’un million de pailles en plastique dans la ville rien qu’en un mois. Soit quasiment la distance de la ville jusqu’à la frontière canadienne si l’on mettait ces pailles bout à bout.

Sans attendre juillet 2018, de nombreux restaurateurs de la ville auraient déjà passé le cap et mis fin à l’utilisation des pailles et des couverts jetables. Fière de la portée de ses campagnes, l’ONG The Lonely Whale a décidé d’étendre ses actions à une dizaine d’autres villes du pays l’année prochaine.

Lire aussi -> Pourquoi il faut oublier les pailles en plastique

À voir aussi sur konbini :