AccueilÉDITO

Vidéo : ce garçon de 10 ans critique avec une maturité impressionnante la justice américaine

Publié le

par Juliette Geenens

La vidéo d'un garçon de 10 ans, postée par une intervenante scolaire, est devenue virale vendredi dernier. Sa façon de s'exprimer et d'exposer ses arguments  sur un sujet aussi sérieux n'a pas laissé les internautes indifférents. 

Ce jeune garçon a un point de vue très réaliste et très adulte sur la question des inégalités de richesse et sur la justice américaine. (© Naomi Yitna/Twitter)

Que faisiez-vous lorsque vous aviez 10 ans ? Comme un tas d'enfants, vous jouiez sûrement aux billes dans la cour de récré, vous regardiez le Club Dorothée ou les Razmoket, mais vous ne vous rappelez peut-être pas avoir réfléchi sur les problèmes du système judiciaire de votre pays. Pourtant, cet élève texan, âgé de seulement 10 ans, a une position déjà très mature sur la question :

Filmée en classe, lors d'un débat sur la peine de mort, dans une école au Texas, la vidéo a énormément circulé sur le Web depuis vendredi. Naomi Yitna, volontaire en charge de ce programme scolaire, a décidé d'immortaliser une partie du discours du jeune élève, impressionnée par la sagesse dont il faisait preuve à un âge si jeune. Dans deux vidéos retweetées respectivement 66 000 fois et 9 000 fois,  le garçon explique pourquoi il trouve la justice américaine profondément... injuste. Il s'exprime dans le premier extrait :

"Le système judiciaire n'est vraiment pas juste, parce que toute personne riche peut aisément payer pour sa sortie de prison."

Il pointe le problème des inégalités de richesse pour dénoncer les rouages d'un système judiciaire qu'il n'estime pas équitable : "Tout est une histoire d'argent !" clame-t-il. Il poursuit :

"Les gens qui ont de l'argent peuvent toujours s'en sortir. Ils embauchent les meilleurs avocats, des gens qui savent qu'ils ont commis un crime. Quoi qu'il en soit, les personnes qu'on amène dans le couloir de la mort sont celles qui n'ont pratiquement rien, qui n'ont presque pas de famille."

Dans un argumentaire digne d'un lycéen, voire d'un adulte, le garçon prend comme exemple sa série télévisée favorite, American Crime Story, qui relate le procès ultramédiatisé du footballeur américain O. J. Simpson, dans les années 1990. Le petit Texan explique sa vision de l'affaire :

"Il a littéralement payé sa sortie de prison. Cela ne vient pas de ses avocats, cela ne vient pas du jury, cela vient de la façon dont il s'est lui-même représenté, la façon dont il a payé les gens pour qu'on le libère."

Sur Twitter, la tutrice de la classe raconte que son élève se positionnait contre la peine de mort, et s'est dite surprise et admirative devant l'intelligence de son raisonnement.

"Il est très intelligent et très avancé pour son âge, je l'admire beaucoup pour cela."

Un procès qui en dit long sur la justice américaine

Le footballeur O. J. Simpson avait été accusé en 1994 d'avoir tué son ex-femme, Nicole Brown, retrouvée égorgée devant sa maison aux côtés de son ami, poignardé de trente coups de couteau. L'ancien sportif n'est pas chez lui quand la police lui rend visite pour l'avertir du meurtre, mais elle trouve un gant ensanglanté dans son jardin. Il devient alors le principal suspect d'une affaire qui gardera toute l'Amérique en haleine jusqu'au verdict.

Le verdict, rendu le 3 octobre 1995, est fortement controversé dans l'opinion publique : défendu par des avocats très réputés, dont Robert Kardashian et Benjamin Brafman (embauché par Dominique Strauss-Kahn des années plus tard lors de l'affaire du Sofitel), O. J. Simpson, acquitté du double homicide mais reconnu comme responsable par le jury du procès civil, devra verser 33,5 millions de dollars de dommages et intérêts.

Ce procès est relaté dans la série d'anthologie, American Crime Story, diffusée sur la chaîne américaine FX depuis février 2016. Pourvue d'un casting de qualité, avec notamment John Travolta, David Schwimmer (aka Ross dans Friends), Sarah Paulson (American Horror Story, 12 Years a Slave) et Cuba Gooding Jr. (Le Majordome, Boyz N the Hood), la première saison d'American Crime Story s'est terminée le 5 avril dernier.

À voir aussi sur konbini :