Vincent Cassel : le FN, "une bande de mecs grossiers, vulgaires, incultes..."

À l'occasion de l'émission Conversation Secrète diffusée ce mercredi 17 juin sur Canal+, Michel Denisot s'est entretenu avec Vincent Cassel, du FN à La Haine et Kassovitz.

Ce mercredi 17 juin sur Canal+, Vincent Cassel était l'invité de Michel Denisot dans le cadre de son émission Conversation Secrète. Un entretien de 52 minutes qui n'a plus rien de secret maintenant que les propos de l'acteur français font le tour de la Toile.

S'il s'est confié sur son enfance, son père, sa carrière ou encore sur le cinéma et notamment sur Mathieu Kassovitz et La Haine (nous y reviendrons plus tard), celui qui interprétait le rôle de Vinz dans ce film culte s'est lâché sur la politique, la France et surtout le Front National.

Publicité

Je vois une bande de mecs grossiers, vulgaires, incultes, énervés. Je ne sais même pas comment les gens ont envie de voter pour ces gens-là. Ça fait flipper.

Interrogé sur la montée du parti de Marine Le Pen et sur l'agression récente de journalistes du Petit Journal par des membres du FN, c'est par ces mots que Vincent Cassel décrit le parti d'extrême droite.

La France : "un vieux pays"

En ce qui concerne la politique plus généralement et le devoir de vote plus précisément, l'acteur partage le même sentiment que nombre de citoyens français :

Publicité

Le problème, c’est que j’aimerais bien voter pour quelqu’un et non contre un candidat.

Je ne vois pas une grande différence entre la gauche et la droite. J’ai l’impression que tout le monde travaille un peu pour la même enseigne, à quelques détails près.

La France n'est donc pas épargnée, qualifiée de "vieux pays" par Cassel, fidèle à lui-même avec son franc-parler.

Kassovitz : "ses derniers films sont moins inspirés"

Enfin, revenons au cinéma. Vincent Cassel, qui confiait récemment au Guardian que "La Haine 2 pourrait être le prochain grand film de Mathieu Kassovitz", a déclaré concernant le réalisateur français et une éventuelle suite que "si ça le réveille de sa torpeur créative et qu'il nous sort un truc magnifique, je serai le premier ravi". Et d'ajouter sur celui avec qui il se dit ne plus être en contact :

Publicité

Ses derniers films sont moins inspirés et je pense qu'il le sait.

Par Rachid Majdoub, publié le 18/06/2015

Copié

Pour vous :