Vidéo : toujours plus barré, James Franco soutient Hillary Clinton... à sa manière

Hillary Clinton a sûrement eu droit à la vidéo de soutien la plus loufoque de la part de l'acteur américain. 

Dans quelques semaines, Barack Obama devra quitter la Maison-Blanche et laisser les clés soit à Hillary Clinton, du côté démocrate, soit à Donald Trump, côté Satan républicain. Aux États-Unis, à l'aube des élections présidentielles, les stars américaines ont un rôle très important à jouer dans les campagnes des deux camps. Nombre d'entre eux manifestent leur soutien pour tel ou tel candidat et James Franco n'échappe pas à la coutume.

Publicité

Ce jeudi 27 octobre, l'acteur californien a partagé une vidéo de soutien à Hillary Clinton sur Instagram, très différente des publicités et des messages filmés des autres célébrités engagées. Entre les images d'archives inhabituelles et le discours en voix off, la vidéo est totalement décalée.

James Franco surnomme la démocrate de "putain de magicienne" assurant que son nom de code n'est autre que "Hermione" (comme dans Harry Potter). Pour lui, elle est "la femme la plus intéressante du monde".

"Le type le plus intelligent de la pièce, c'est toujours elle", déclare-t-il avec conviction. Il tente un jeu de mot intraduisible en français : "After she opens a Can of Whoop-Ass, she always recycles the Can." Selon The Urban Dictionary, ouvrir une cannette de "Whoop-Ass", revient à dire que quelqu'un va casser la baraque, et cette fameuse cannette, selon James Franco, Hillary Clinton la recycle toujours. En bref, l'acteur file la métaphore, comme son esprit gentiment fou sait si bien le faire.

Publicité

Chouchoute des stars

Hillary Clinton peut compter sur le soutien d'une multitude de personnalités : Lena Dunham, Ben Affleck, J. J. Abrams, Beyoncé... Même Adele a affirmé qu'elle voterait pour elle, si sa nationalité anglaise lui permettait. Ce n'est pas la même chose pour Donald Trump, largement boudé par des stars elles-mêmes républicaines.

Le mois dernier, Arnold Scharwzenegger a annoncé que, pour la première fois de sa vie, il ne glissera pas un bulletin dans l'urne en faveur du parti républicain.

Par Juliette Geenens, publié le 27/10/2016

Pour vous :