AccueilÉDITO

Vidéo : São Conrado, la plage oubliée de Rio envahie par une pollution monstrueuse

Publié le

par Jeanne Pouget

@Marcello Farias/Salvemos São Conrado/Facebook

Oubliez les images d’Épinal des plages du Brésil figurant Ipanema ou Copacabana. Sur la plage de São Conrado, située dans le quartier huppé et résidentiel du même nom à Rio, on se baigne dans les ordures, les seringues usagées et les animaux morts. 

Soûlé de marcher à travers les ordures qui jonchent la plage et de ne pas pouvoir se baigner sous peine d'attraper des maladies, Marcelo Farias, un habitant du quartier de São Conrado, poste sans répit des vidéos chocs documentant la pollution qui la gangrène. Sur sa page Facebook Salvemos São Conrado (Sauvons São Conrado), il se lâche et montre à ceux qui veulent bien le voir que derrière l'image idyllique de Rio, tout le monde n'est pas logé à la même enseigne. Exit sable blanc et jolies vagues turquoises, ici on nage littéralement dans les égouts du quartier mêlés aux ordures. Une situation déplorable pour l'environnement et dangereuse pour la santé qui dure depuis des années mais qui ne semble pas alerter les pouvoirs publics pour autant.

Mobilisation citoyenne et système D

Comme le rapporte France info, Marcelo Farias a créé cette page en 2012 pour permettre aux habitants de la favela de Rocinha, située à proximité et dont il est originaire, de se mobiliser. En attendant que les autorités se réveillent, il a donc rassemblé une communauté de bénévoles pour mener des actions de ramassage des déchets au moins une fois par mois. Il se déplace aussi dans les écoles pour sensibiliser les plus jeunes à la préservation de l’environnement et au recyclage des déchets.

"Je me rappelle avoir vu certains élèves très émus devant la photo d’un dauphin mort sur la plage de São Conrado. J’espère que ces jeunes générations nous aideront à améliorer la situation" explique-t-il dans des propos rapportés par France info.

Parallèlement, Marcelo essaie de mettre en place des partenariats avec des entreprises intéressées par le recyclage du plastique, denrée malheureusement abondante sur la plage de São Conrado. Un problème de pollution extrême causé par le rejet des eaux usées et des ordures dans la mer par les favelas alentours de Rocinha et Vidigal dépourvues de système de ramassage des déchets.

Pour l'heure, son action est une goutte d'eau dans l'océan mais permet d'ores et déjà de sensibiliser les plus jeunes à l'importance de la préservation de l'environnement. L'espoir de Marcelo réside pour l'instant dans la construction d'un hôtel près de la plage : "J’espère que l’afflux touristique dans ce quartier poussera les autorités à agir", conclut-il.

À lire -> Les athlètes des JO de Rio nageront “dans de la merde”, selon des experts

À voir aussi sur konbini :