AccueilÉDITO

Vidéo : le Premier ministre australien se paye Trump dans une imitation collector

Publié le

par Théo Mercadier

Style oratoire hasardeux, relations problématiques avec la vérité et contacts russes : il n’a fallu que quelques phrases à Malcolm Turnbull pour exploser le président américain.

Y’a comme de l’eau dans le gaz entre Malcolm Turnbull et Donald Trump, et ça nous fait bien marrer. Alors qu’il intervenait à l’occasion du Midwinter Ball de Canberra (un bal de charité qui réunit tout le gratin de la société australienne), le Premier ministre du pays des kangourous s’est lancé dans une imitation jouissive du président américain. Et un petit malin en a profité pour enregistrer la scène en loucedé avec son smartphone, alors que l’événement devait se dérouler à l’abri des caméras.

"On cartonne dans les sondages ! Pas les faux sondages hein, les vrais… ceux en ligne", déclame Malcolm Turnbull en imitant tous les petits tics de langage trumpesques devant une assemblée morte de rire. "Les sondages en ligne sont tellement faciles à remporter. Je connais un mec, un Russe…" Encore une grosse volée de rires devant cette allusion à Vladimir Poutine, les équipes de Trump étant actuellement sous le coup d’une enquête pour leur lien supposé avec l’administration russe.

Mais le meilleur dans tout ça, c’est probablement la manière avec laquelle Malcolm Turnbull imite Donald Trump. "Vous savez ça ? Moi je le sais. Je crois que je le sais", lâche-t-il ainsi, se moquant ouvertement de la rhétorique du président des États-Unis, tellement hachée et simpliste que les traducteurs du monde entier galèrent à traduire le moindre de ses discours.

Pas la première étincelle entre les deux hommes

Malcolm Turnbull n’a visiblement pas digéré la conversation qu’il a eue avec Donald Trump, quelques jours après l’investiture de ce dernier, au mois de février. Alors que les deux chefs d’État devaient s’entretenir pendant une heure par téléphone, Donald Trump aurait raccroché abruptement après une vingtaine de minutes d’échanges à cause d’un deal passé par Barack Obama avec l’Australie pour accueillir un millier de réfugiés sur le sol américain. Si Malcom Turnbull a par la suite démenti s’être fait raccrocher au nez de la sorte, la mini-crise diplomatique déclenchée par l’affaire a marqué les esprits.

Trump est connu pour avoir un ego surdimensionné, et se faire moquer de la sorte par un chef d’État allié devant le monde entier sur Internet devrait le propulser dans un état situé entre la crise d’apoplexie et l’arrêt cardiaque. Surpris par la publication de la vidéo, Malcolm Turnbull a donc voulu éteindre l’incendie avant qu’il n’embrase les relations entre les deux hommes. "Mon discours a été prononcé dans la bonne humeur, une bonne humeur affectueuse", a-t-il ainsi déclaré sur 3AW, regrettant au passage le non-respect du protocole confidentiel de la soirée. Côté américain, l’ambassade la joue fair-play et dit prendre ça "avec la bonne humeur qui convient", faisant un lien avec le dîner des correspondants de la Maison-Blanche. On ne sait en revanche pas ce qui se passe dans la tête de Donald, mais on a une petite idée.

À voir aussi sur konbini :