Wikipedia / Portes de l’Enfer / Darvasa gas crater

Vidéo : depuis plus de 40 ans, la porte de l'Enfer brûle au Turkménistan

Un champ naturel de gaz qui brûle en permanence depuis quarante ans à cause d'une erreur scientifique, c'est le spectacle flippant visible dans cette vidéo. 


Surnommé la "porte de l'Enfer", un cratère géant crache du feu depuis plus de quarante ans dans le désert de Karakoum au Turkménistan. Saurez-vous situer ce beau pays sur une carte ? Ex-république de l''Union soviétique en Asie centrale, le Turkménistan veut faire de cette porte de l'Enfer une attraction touristique. Faudra assumer le voyage car, près du cratère, les températures sont extrêmes : entre 50 degrés en été et moins 20 degrés en hiver.

Le cratère est profond de 20 mètres et a un diamètre de 70 mètres. Pour l'instant, aucune grille de protection n'empêche les touristes les plus téméraires de s'approcher du bord.

Publicité


Erreur scientifique

Ce cratère de feu n'a rien d'un phénomène naturel. Il est né d'une erreur scientifique qui remonte à 1971. Des scientifiques soviétiques effectuaient alors des forages de prospection. À un moment donné, le sol se déroba sous leurs pieds et ils tombèrent dans une poche souterraine. Ils avaient atteint une couche contenant du gaz. Heureusement, personne n'était mort dans l'incident mais les scientifiques, craignant que le cratère ne libère des gaz toxiques, décidèrent... d'y mettre le feu. Soutenus par les autorités, ils espéreraient que le gaz brûlerait quelques semaines avant d'atteindre l'extinction. Mais le cratère brûle toujours, 40 ans après.

Wikipedia / Portes de l'Enfer / Darvasa gas crater

La porte de l'Enfer, près du village de Darvaza, au Turkménistan. (© Wikipédia Commons)

Publicité

Par Clotilde Alfsen, publié le 21/11/2016

Pour vous :