Quand Pierre-Emmanuel Barré défonce (avec humour) la politique migratoire de Hollande

Le temps d'une chronique chez Nagui, Pierre-Emmanuel Barré est revenu sur la politique du gouvernement sur les migrants. Et ça fait beaucoup de bien.

"Migrant" est probablement le mot, avec "terrorisme" ou malheureusement "islam", qui, depuis plusieurs mois, revient le plus dans la bouche de nos personnalités politiques — le dernier en date étant le maire actuel de Béziers, Robert Ménard. Un débat particulièrement anxiogène, où s'incruste le très bon Pierre-Emmanuel Barré en mettant les pieds dans le plat. Et ça fait du bien.

Publicité

À lire également -> “Le sida qui rachète la syphilis” : la fusion Monsanto-Bayer vue par Pierre-Emmanuel Barré

Ce mercredi, comme à son habitude, l'humoriste énervé à la plume marquée au fer rouge par un certain cynisme s'est pointé dans La Bande originale, l'émission de Nagui sur France Inter. Il y crache sa colère sans mâcher ses mots (ce serait mal le connaître) sur ce sujet très précis, s'en prenant notamment au gouvernement et à son Premier ministre Manuel Valls, qui "a viré trois fois tous les réfugiés de leur campement de fortune" pour pas grand-chose, sachant qu'"ils reviennent puisqu'ils ont nulle part où aller". Logique.

Avant de continuer :

Publicité

"Pour l'instant, sur les 30 000 réfugiés qu'on a promis d'accueillir en 2014, on en a accueilli environ 1 500. Alors que dans le même temps, on estime à 15 000 le nombre de migrants noyés en Méditerranée. Alors je ne sais pas si vous vous rendez compte, mais la Méditerranée a accueilli dix fois plus de réfugiés que la France.

Il y a 57 % des Français qui sont contre l'accueil des migrants en région. Putain, on est moins hospitaliers que des mérous. C'est quand même incroyable. La mer Méditerranée est plus à gauche que le Parti socialiste."

Les CRS, Macron, Valls, tout le monde y passe, avant que Pierre-Emmanuel Barré ne conclue sur un faux dialogue entre un archéologue du futur et des élèves.

"Alors là, c'est le Paléolithique, là le Jurassique, et là le FilsDePutique. Oh regardez, c'est magnifique, un fossile de CRS en train de gazer une famille de Libyens.

– Et ça, c'est quoi monsieur, c'est un fossile de caca ?

– Non, non, non, non. Ça, c'est le socialisme."

Publicité

Par Arthur Cios, publié le 13/10/2016

Copié

Pour vous :