Vidéo : une fausse mariée de 12 ans fait réagir les passants dans les rues de New York

Un YouTubeur a imaginé un faux mariage entre une gamine de 12 ans et un homme de 65 ans pour évoquer le problème des mariages forcés. À Times Square, la réaction des passants ne s’est pas fait attendre. 

Un couple, en tenue de mariage, prend la pose devant un photographe à Times Square, au cœur de New York. En théorie, cette scène n’a rien d’incongrue, sauf que l’homme a 65 ans et qu'il vient d’"épouser" une fillette de 12 ans. C’est un mariage d'enfant.

Sans surprise, les passants réagissent : ils insultent l’homme, ils se révoltent contre cette union. L’une d’elles demande "Où est ta mère ?", tandis que l’homme assure qu’il a la "permission" des parents de la fille. D’autres crient : "C’est n’importe quoi, ce n’est pas légal" ou encore "vous êtes un pervers tordu".

Publicité

Heureusement pour les New-Yorkais et votre santé mentale, il s'agit d'un événement orchestré par le YouTubeur Coby Persin. Cette mise en scène a pour but de dénoncer les mariages d'enfants, car 33 000 fillettes sont mariées de force chaque jour dans le monde. De toute évidence, le canular du YouTubeur a fait réagir.

L’homme n’est évidemment pas le mari de cette fillette. Mais cette démonstration met le doigt sur une réalité. Dans la société occidentale, il est facile d’oublier que le mariage forcé est un problème.

Publicité

Tout le monde est choqué quand une gamine de 12 ans épouse un senior. Mais cela arrive tout le temps.

Des fillettes, pas des épouses

Au XXIe siècle, des jeunes filles sont toujours perçues comme des épouses, et non des enfants ou des adolescentes. En 2012, 70 millions de jeunes femmes âgées de 20 à 24 avaient été mariées avant leurs 18 ans. Dans certains pays du tiers monde, comme au Bangladesh, au Mali, au Mozambique et au Niger, livrer une fillette à un homme plus âgé est la norme. Si notre société occidentale ferme les yeux sur ce qui se passe ailleurs dans le monde, certains comme Coby Persin n'hésitent pas à souligner la nature écœurante de ces unions.

L’ère de Marie-Antoinette est bien loin – la princesse a été mariée à l’âge de 14 ans en 1770 – mais des jeunes femmes sont encore considérées comme des marchandises, vendues à des hommes plus âgés. Par conséquent, ces filles mariées de force n'ont pas accès à l'éducation et sont plus souvent victimes de violences conjugales.

Publicité

Traduit de l’anglais par Hélaine Lefrançois

Par Lydia Morrish, publié le 01/03/2016

Pour vous :