AccueilÉDITO

La vidéo d'une snowboardeuse soi-disant poursuivie par un ours fait le tour du web

Publié le

par Kate Lismore

Un ours, une snowboardeuse, une "course-poursuite", une GoPro : assez d'éléments pour faire le tour de la Toile.

On a tous vécu ce moment où, le casque vissé sur les oreilles, la musique à fond, on se met à chanter sur notre morceau préféré sans se soucier de ce qu’il se passe autour de nous. Heureusement, pour la plupart d’entre nous, un ours n’en profite pas pour nous suivre comme c'est soi-disant arrivé à cette snowboardeuse, une certaine Kelly, qui a posté une vidéo qui a fait le tour du web. "Soi-disant", parce que tout indique que c'est un fake. Mais revenons en arrière.

Selon elle, ce n’est qu’après avoir chargé sur son ordi la vidéo de sa session de snow à Hakuba 47, au Japon, qu’elle a vu la scène de poursuite digne de The Revenant qui s’était jouée dans son dos sans qu'elle s'en aperçoive. Fredonnant sur "Work" de Rihanna, Kelly ride avec son casque sur les oreilles. La bête entre et sort du champ de la caméra tout au long de la vidéo. Ce n’est qu’à la fin de la vidéo, une fois que Kelly emprunte une pente escarpée que l’ours disparaît finalement du champ, incapable de la suivre.

"Super fake"

Sur YouTube comme Twitter, certains commentateurs l’ont déjà qualifiée de fake, critiquant l’absurdité de la scène et la qualité de la poursuite.

Selon eux, plusieurs arguments sont en faveur d'une vidéo "montée" en post-production  :

  • L'ours semble toujours être à la même distance de la snowboardeuse, alors que sa vitesse évolue;
  • L'ours est caché à chaque fois que la snowboardeuse change de position ou par sa poudreuse qu'elle laisse dans son sillage;
  • Au début de la vidéo, la vitesse de la snowboardeuse est lente, tellement qu'un ours aurait été capable de la rattraper;
  • La vidéo en tant que telle, réalisée par Kelly Murphy, n'a rien d'extraordinaire. Elle n'aurait pas justifié un enregistrement GoPro

Contacté par le très sérieux The Independent, la snowboardeuse affirme qu'elle est... authentique :

"Oui, la vidéo est bien vraie ! Je ne savais vraiment ce qu'il se passait au moment des faits, et c'était vraiment flippant de revoir ensuite les images ! Je pense que la prochaine fois, je resterai avec des amis".

Traduit de l'anglais par Dario

À voir aussi sur konbini :