AccueilÉDITO

Vidéo : quand une campagne de prévention contre le cancer du sein vire au WTF

Publié le

par Mélissa Perraudeau

Pour contourner la censure des tétons sur Facebook et Instagram, une association a sorti une vidéo de sensibilisation au cancer du sein très originale.

"Les réseaux sociaux continuent de censurer les tétons, même quand il s'agit de sensibiliser au cancer du sein. Il est temps de parler plus fort que la censure." C'est par ce constat et cet appel à la mobilisation que commence la vidéo ci-dessus. Pour attirer l'attention sur le cancer du sein sans être censurés par Facebook et Instagram, l'agence de communication David a conçu pour l'association argentine Movimiento ayudo cáncer de mama (Macma) une vidéo de sensibilisation qui fait littéralement chanter des seins.

Au lieu de tétons, les poitrines apparaissant dans la vidéo sont ainsi dotées de bouches qui donnent de la voix avec distinction. Ces images surprenantes ne peuvent laisser de marbre, et ont le mérite de représenter des seins de différents âges, formes, aspects, couleurs et avec des accents variés – sans oublier que le cancer du sein touche aussi les hommes. Le mot d'ordre ? "Everybody loves boobs" ("Tout le monde aime les nichons") – et il faut donc en prendre soin. Cette vidéo étrange, pleine d'humour et entêtante, sensibilise à cette cause avec originalité.

Il faut dire que ce n'est pas un coup d'essai pour l'agence basée à Buenos Aires : l'année dernière, David a produit pour le Macma une pub avec des "seins d'hommes" pour montrer comment se palper la poitrine afin de repérer une éventuelle tumeur. Une autre façon de diffuser au maximum le message sans être censurés par la politique antitétons de Facebook et Instagram. Les directeurs artistiques de l'agence ont déclaré :

"La censure sur les réseaux sociaux reste un problème. Cela nous a amenés à chercher de nouvelles façons de la contourner, cette fois en montrant des seins pour sensibiliser à l'importance de prendre soin de ce que nous aimons, et de fournir un soutien financier à ceux qui travaillent sur la prévention précoce."

La vidéo est en effet doublée d'un site, everybodylovesboobs.com, qui permet de donner à l'association.

À voir aussi sur konbini :