Vidéo : Jude Law en visite à Calais pour soutenir les enfants de la "Jungle"

L'acteur britannique Jude Law a passé plusieurs heures auprès de migrants, dimanche. Il dénonce les conditions de vie insalubres, notamment pour les enfants.

Jude Law s'engage pour les migrants. Après avoir mobilisé une centaine d'artistes pour demander dans une lettre ouverte au Premier ministre britannique David Cameron d'agir notamment en faveur des enfants réfugiés, l'acteur s'est rendu à Calais, ce dimanche 21 février. Plusieurs milliers de personnes s'entassent dans ce camp de fortune, dans l'espoir de traverser la Manche.

Publicité

Accompagné par le dramaturge Tom Stoppard et d'autres comédiens, Jude Law a traversé la "Jungle" avant de se rendre au théâtre Good Chance Calais, un petit chapiteau créé par des travailleurs associatifs anglais. Durant près de trois heures, ils y ont lu des lettres rédigées par le Mahatma Gandhi, Iggy Pop ou encore Albert Camus, lors d'un spectacle traduit en direct en arabe, kurde, pachtoune et farsi.

Dans une vidéo du Telegraph, Jude Law explique :

"Je suis venu ici pour voir la situation de mes propres yeux et me faire mon opinion sur ce sujet. À mon sens, le principal problème ce sont les enfants non accompagnés, qui vivent dans des conditions horribles."

Publicité

Le collectif d'artistes souhaiterait a minima que les autorités britanniques accueillent les enfants non accompagnés ayant de la famille au Royaume-Uni.

Une partie du camp bientôt démantelée

La venue de Jude Law intervient quelques jours avant l'évacuation programmée d'une partie du camp. Près de 3 500 personnes, selon les associations, sont appelées à "déménager" pour permettre le démantèlement de la zone sud. La préfecture assure que si "tout le monde joue le jeu", elle n'emploiera pas la force.

Publicité

Selon BFMTV, deux solutions sont proposées aux migrants. Ils peuvent soit rejoindre une des 300 places encore disponibles dans le centre d'accueil provisoire inauguré en janvier au sein du bidonville. Soit ils peuvent "intégrer l'un des 102 centres d'accueil et d'orientation disséminés en France", d'après le site de la chaîne d'information en continu. La journée de mercredi s'annonce d'ores et déjà mouvementée. 

Par Ariane Nicolas, publié le 22/02/2016

Pour vous :