AccueilÉDITO

Vidéo : des images inédites d'Hiroshima et Nagasaki dévoilées 71 ans plus tard

Publié le

par Juliette Geenens

Des extraits vidéo filmés par les russes quelques jours après les attaques nucléaires sur le Japon en 1945 illustrent la désolation causée par l'arme atomique.

Le 6 août dernier, le Japon tout entier se recueillait pour commémorer les victimes des bombardements atomiques d'Hiroshima et de Nagasaki, survenus les 6 et 9 août 1945, durant la Seconde Guerre mondiale. Soixante et onze ans après, de nouvelles images de l'attaque nucléaire encore jamais révélées au grand public auparavant, viennent d'être dévoilées par la mairie d'Hiroshima, le 16 juin dernier, explique France TV Info.

Ces extraits vidéo ont été tournés par des troupes russes en septembre 1945, quelques semaines après le largage de bombes nucléaires sur les deux villes japonaises. À l'époque, une délégation militaire soviétique s'était rendue sur les lieux de la catastrophe afin de constater les dégâts. Les images parlent d'elles-mêmes : la bombe A est redoutable, aussi efficace qu'effroyable.

De Nagasaki, il ne reste presque rien, hormis des ruines hantées par les 74 000 victimes tuées en quelques secondes par l'arme atomique surnommée "Fat Man". Parmi les débris, on distingue notamment une ancienne usine de torpilles Mitsubishi.

Little Boy et Fat Man, les bombes meurtrières

En 1945, Hiroshima et Nagasaki, situées à plusieurs centaines de kilomètres d'écart, ont été bombardées à quelques jours d'intervalle par l'armée américaine. Ce sont les deux seules fois dans l'histoire de l'humanité où la bombe atomique a été employée de manière opérationnelle dans un conflit armé.

Le bilan des décès est encore aujourd'hui difficile à établir, mais on estime que "Little Boy", surnom de la bombe A larguée sur Hiroshima, aurait tué environ 75 000 personnes immédiatement, et que les radiations auraient fait près de 140 000 autres victimes plusieurs mois après le bombardement de la ville. Aujourd'hui, on compte encore 200 000 survivants d'Hiroshima et Nagasaki, marqués à jamais par ce drame historique.

À voir aussi sur konbini :