AccueilÉDITO

Vidéo : grâce au télescope Hubble, prenez la mesure de l'immensité de l'Univers

Publié le

par Thibault Prévost

En comparant notre existence et celle des galaxies grâce aux photos prises par le télescope Hubble, le studio Bliink nous révèle l'immensité de l'Univers.

"À quel point êtes-vous minuscule comparé à l'échelle de l'Univers ?" : voilà le titre - et le postulat - de la sublime vidéo du studio londonien Bliink, postée sur Vimeo la semaine dernière et repérée par The Verge, qui propose de nous aider à concevoir l'incommensurable gigantisme de l'Univers connu avec quelques chiffres, un référentiel macroscopique (l'être humain) et un formidable outil d'observation, le télescope spatial Hubble.

Pour ce faire, la vidéo revient sur une découverte effectuée par les équipes d'Hubble en mars 1995, lorsque des chercheurs décident de pointer l'œil de leur machine vers une région du ciel, proche de la Grande Ourse, apparemment dépourvue d'étoiles. Après 150 heures d'observation, le télescope leur ramènera pas moins de 1 500 galaxies. En 2003, rebelote : après un réglage des optiques et quatre mois d'observation, le télescope leur ramènera cette fois 5 500 galaxies. Après dix ans d'étude des données, la Nasa publiera en 2012 l'image "eXtreme Deep Field" (XDF), soit la plus ancienne partie de l'Univers jamais observée (puisque dans l'espace, plus on regarde "loin", plus on regarde dans le passé). Sur l'image, certaines de ces galaxies ont 13,2 milliards d'années, quand l'Univers tout entier est né il y a 13,7 milliards d'années. Vertigineux.

Pour nous aider à percevoir l'immensité de notre ciel, le studio Bliink convoque donc une poignée de chiffres et anime le tout dans une esthétique minimaliste aussi didactique qu'agréable à l'œil. Notre galaxie, la Voie lactée, comporte entre 100 et 400 milliards d'étoiles. Chacun des 5 500 points immortalisés dans la XDF est une galaxie. La zone étudiée représente 1/13 000 000 de la surface du ciel visible. En d'autres termes, le coin du ciel observé par Hubble n'est pas plus grand qu'une mine de crayon. Sinon, l'ego, ça va ?

À voir aussi sur konbini :