AccueilÉDITO

Vidéo : face à Macron, l'économiste Thomas Piketty voterait Mélenchon au second tour

Publié le

par Virginie Cresci

L'économiste auteur du Capital au XXIe siècle, soutien de Benoît Hamon, a déclaré qu'il choisirait le candidat de la France insoumise si celui-ci était au second tour, fustigeant au passage Emmanuel Macron qu'il accuse d'être "coresponsable" du "désastre économique du quinquennat". 

Invité de l'émission L'Épreuve de vérité, diffusée mercredi 12 avril sur Public Sénat, en partenariat avec l'agence France-Presse et Radio Classique, l'économiste Thomas Piketty a déclaré qu'il préférerait voter Jean-Luc Mélenchon qu'Emmanuel Macron en cas d'un second tour entre les deux hommes.

À 45 ans, Thomas Piketty est un éminent économiste français. En 2002, il reçoit le prix du meilleur jeune économiste de France. Il est aujourd'hui directeur d'études à l'École des hautes études en sciences sociales (EHESS). Il a fait des inégalités économiques sa grande spécialité et est l'auteur du livre Le Capital au XXIe siècle (Seuil, 2013) où il énonce deux lois fondamentales du capitalisme, le critiquant fortement. L'ouvrage a fait énormément de bruit en France et est devenu un best-seller aux États-Unis.

Emmanuel Macron a "planté l'économie française pendant cinq ans"

L'économiste a récemment rejoint les rangs du candidat socialiste Benoît Hamon et a défendu le revenu universel dans une tribune publiée sur son blog hébergé par Le Monde. Interrogé par la journaliste de Public Sénat sur ce que serait son choix en cas de duel Macron-Mélenchon au second tour, Thomas Piketty a répondu : "Je voterais clairement pour Mélenchon."

"Il a au moins le mérite de sortir du statu quo", a-t-il ajouté, jugeant Emmanuel Macron "coresponsable" du "désastre économique du quinquennat". "Il arrive à faire croire qu'il n'y est pour rien", a-t-il ajouté, finissant par asséner : "Quelqu'un qui a planté l'économie française pendant cinq ans, ça n'augure pas de très bonnes choses pour la suite." Voilà qui est dit.

L'économiste a néanmoins émis quelques réserves concernant la politique européenne de Jean-Luc Mélenchon. Il a affirmé qu'en cas de présence de celui-ci au second tour, son soutien serait "vigilant" concernant l'Europe. Il espère que la possible "majorité future" ne fera pas "exploser l'Europe" mais proposera un véritable plan A, qui reste encore trop flou selon lui. Il a expliqué ne pas comprendre "la gouvernance démocratique" proposée par le candidat de la France insoumise, concernant son fameux plan A censé faire pression sur la chancelière allemande Angela Merkel.

Soutien de Benoît Hamon, Thomas Piketty a précisé qu'il ne croyait pas aux sondages et a remis en cause la défaite annoncée du candidat socialiste.

Photo de couverture : Universitat Pompeu Fabra/Flickr/CC