La carte météo inquiétante de la France en 2050

Elaborée par l'Organisation mondiale de la météo, une vidéo futuriste imagine un bulletin météo Français pour 2050. 

17 août 2050. L'indéfectible Evelyne Dhéliat est là pour nous présenter, comme chaque soir, le bulletin météo des jours à venir. "Encore de fortes chaleurs en ce 17 août 2050 avec un soleil de plomb à peine voilé", commence la présentatrice. Elle annonce la fin prochaine d'une canicule qui s'étend sur toute l'Europe, carte à l'appui. On y découvre une masse d'air rouge vif - presque sang - qui englobe tout le continent, avant qu'un zoom ne nous dévoile les températures prévues pour la journée.

Si le matin, les températures seront encore raisonnables pour un mois d'août français nous dit-elle (26° à Paris, 19 à Strasbourg...), c'est du côté de l'après-midi que les choses se gâtent. En effet, la plupart des températures avoisinent les... 40 degrés. Du jamais vu - ou presque - dans notre chère terre hexagonale.

Publicité

Une vidéo préventive

Imaginé par l'Organisation mondiale de la météo et déniché par Rue89, ce faux bulletin a pour but de nous mettre face à ce qui risque de nous attendre dans un peu plus de trois décennies. C'est dans le cadre des négociations de la COP20, à Lima, au Pérou que l'institution a décidé de développer une série de bulletins météo avec, à chaque fois, le présentateur emblématique du pays : Canada, Brésil, Espagne, Vietnam. Au total, 14 pays se sont prêtés au jeu de la vidéo (visibles sur la chaîne de l'Organisation mondiale de la météo).

Dans un communiqué, elle explique :

Publicité

Les bulletins présentés par ces derniers sont des scénarios envisageables et non de véritables prévisions. Mais ils sont fondés sur les éléments scientifiques les plus récents et brossent un tableau très convaincant de ce que notre quotidien pourrait être si la température était plus élevée à l’échelle du globe.

Si les quantités de gaz à effet de serre émises par les êtres humains continuent d’augmenter, la température moyenne de la basse atmosphère pourrait augmenter de plus de 4 °C (7,2 °F) vers la fin du XXIe siècle, et les conséquences pour la Terre pourraient être dramatiques.

Christiana Figueres, Secrétaire exécutive de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques explique :

Publicité

Nous avons le pouvoir et la responsabilité de bâtir un meilleur avenir pour nous et pour ceux qui nous suivront. Mais il nous faut agir sur deux niveaux. À l'échelle internationale, nous devons conclure un nouvel accord ferme sur le changement climatique.

Et il nous faut des politiques locales qui nous orientent vers une croissance verte et des actions en faveur du climat menées par des investisseurs, des entreprises, des villes et des régions. En agissant ensemble, nous pouvons rendre ce monde meilleur pour chaque homme, chaque femme et chaque enfant, aujourd'hui comme demain.

Par Constance Bloch, publié le 05/12/2014

Copié

Pour vous :