Vidéo : quand notre obsession pour les corps bronzés devient extrême

Le réalisateur anglais vient d'offrir une vidéo ultra-léchée, qui se moque avec brio de la fascination de nos sociétés pour les teints hâlés.

Si la blancheur de la peau fut longtemps un signe extérieur de richesse, les corps bronzés sont devenus depuis les années 1980 l'objet d'un véritable culte, faisant pousser les cabines d'UV comme des champignons sur notre planète.

Publicité

Désireux de s'amuser de l'obsession des êtres humains pour le bronzage, le réalisateur James Lees vient de dévoiler Cooked, une vidéo de presque quatre minutes présentée dans le cadre de "Define Beauty", une série du site Nowness qui explore la multiplicité et la complexité de la notion de beauté.

Connu pour son identité visuelle forte et atmosphérique, qui a déjà marqué les clips de Bloc Party ou de Two Door Cinema Club, James Lees offre ici, non sans humour, une vision extrême et quasi répugnante du phénomène, en comparant tout simplement les adeptes du bronzage artificiel à des poulets frits.

Par Naomi Clément, publié le 17/10/2016

Copié

Pour vous :