U.S. Fish and Wildlife Service Headquarters/Flickr

Vidéo : comprendre le fléau du plastique en cinq chiffres chocs

Dans une vidéo allant à l’essentiel, Greenpeace résume en cinq points chocs pourquoi nous devons dire stop à l’usage du plastique.

Il envahit les océans, les estomacs des êtres vivants et même nos assiettes… Le plastique est une source de pollution majeure à travers le monde dont il est difficile de se débarrasser. Composé d’un mélange d’hydrocarbures comme le pétrole et de produits chimiques, il a cette caractéristique d’être très résistant. Avec un inconvénient majeur : il n’est pas biodégradable et donc très polluant puisque la durée de vie de certains objets peut aller jusqu’à 1 000 ans.

Publicité

Greenpeace nous rappelle en cinq chiffres chocs - que vous ignoriez peut-être -, pourquoi la production et la consommation de plastique à l’échelle de la planète sont un véritable fléau pour la planète, les écosystèmes et l’humanité.

1#. La moindre pièce de plastique qui a été produite un jour dans le monde se trouve toujours quelque part sur la planète

Depuis son avènement dans les années 1950, les hommes ont produit 8 milliards de tonnes de plastique. La plupart n’a pas été recyclé et se trouve aujourd’hui quelque part sur Terre ou dans les océans sous sa forme originelle ou transformée en particules.

2#. 12 millions de tonnes de plastique finissent dans les océans chaque année

Ce qui fait des océans un immense dépotoir à ciel ouvert, où s’accumulent les déchets plastique de l’humanité depuis plus de 60 ans. Déchets qui, au fil des années et des courants marins, atterrissent et contaminent des îles ou des abysses pourtant vierges de toute présence humaine en intoxiquant faune et flore, même les plus inaccessibles.

Publicité

3#. Un "septième continent" de plastique grand comme la France flotte en plein Pacifique nord

En 2014, des scientifiques ont mis à jour un "septième continent" constitué de plus de 5 mille milliards de particules de plastique de toutes tailles. Soit un amas de 3,4 millions de kilomètres carrés baptisé "grande poubelle du Pacifique". Ces "gyres océaniques" existent dans l’ensemble des océans.

4#. 355 millions de tonnes de plastique ont été produites en 2015 à l’échelle de la planète

Une production qui devrait doubler d’ici 2050 si rien n’est fait…

5#. 1,5 million d’animaux meurent chaque année, victimes des déchets plastique dans les océans

Oiseaux, poissons, baleines, dauphins, tortues… Des centaines de milliers d’animaux succombent chaque année après avoir ingurgité du plastique soit par inadvertance soit en le confondant avec leur nourriture. Tous les animaux sont concernés, du phytoplancton vivant dans les sédiments aux plus gros mammifères comme les baleines dont certains cadavres ont été retrouvés avec plusieurs dizaines de kilos de sacs en plastique dans l’estomac.

Publicité

Lire aussi -> Vidéo : 5 minutes pour comprendre ce que devient le plastique que nous consommons

Par Jeanne Pouget, publié le 16/10/2017