featuredImage

Vidéo : comment la culture se transmet chez les singes

Dans ce mini documentaire du CNRS, des chercheurs nous expliquent comment certains groupes de macaques japonais développent et perpétuent des comportements culturels.

jigokudani_hotspring_in_nagano_japan_001

Comme les humains, ces macaques apprécient les onsen. (© Yosemite/Wikimedia/CC)

Dans une vidéo diffusée par Le Monde, des chercheurs du CNRS tentent de comprendre comme des usages culturels s'installent et se diffusent dans un groupe de singes donné. Ainsi, au Japon, des macaques prennent des bains chauds pendant l'hiver, alors que d'autres lavent leurs patates douces ou jouent avec des cailloux.

Les primatologues Marie Pelé et Cédric Sueur nous apprennent ainsi qu'il y a 60 ans des macaques ont pris l'habitude de se baigner dans des sources géothermales (les onsen), en imitant leurs cousins homo sapiens. Pour le lavage de patates douces, pratiqué par un groupe de singes du Nord du Japon, tout a commencé dans les années 1950, lorsqu'une femelle a décidé un jour de laver la patate douce que lui avait donnée un chercheur. Quelques années plus tard, tous les macaques de son groupe avaient pris l'habitude de laver leur nourriture.

Ces pratiques s'établissent et se perpétuent dans certains groupes mais pas dans d'autres, ce qui montre qu'elles sont transmises d'individu à individu : c'est le principe même de la culture. Comme chez nous, un réseau social structure le groupe de singes et permet à l'information de se diffuser (notamment en ce qui concerne les sources de nourriture). Chez les primates, comme chez les oiseaux ou les insectes, les scientifiques découvrent d'année en année de nouvelles pratiques culturelles.

Par Clotilde Alfsen, publié le 23/11/2016