AccueilÉDITO

Vidéo : comment fonctionnent les filtres Snapchat ?

Publié le

par Benjamin Benoit

C’est bien plus simple que vous l’imaginez.

Vox a répondu à cette épineuse question sur son site Internet et sur sa page Facebook dédiée. Cette vidéo – attention, il vaut mieux parler l’anglais pour la comprendre – explique très simplement ce processus "qui anime des couronnes de fleurs en direct sur nos visages".

En bref, tout cela est géré en Ukraine : Snapchat a en effet racheté la start-up ukrainienne Looksery, chargée de cette technologie qui permet de reconnaître un visage pour y apposer différents filtres et masques. Cela fonctionne intuitivement : la caméra capte une première image et l’interprète en série de chiffres qui donne la couleur de chaque pixel. Un habile jeu de reconnaissance de contrastes détermine les différentes zones du visage, et ces données s’allient à un ensemble "d'expressions faciales" préenregistrées par une grande masse d’utilisateurs.

À partir de là, Snapchat a donc un modèle de "masque" virtuel qui s’adapte à notre visage et s’y imprime. On peut donc se décaler, bouger ou changer de taille en temps réel, image par image. Avoir ce masque est une étape cruciale, qui permet d'avoir recours à toutes les fantaisies et les animations que nous aimons : déformer son visage, se transformer en chien qui vient laper l’écran quand on ouvre la bouche, changer la couleur de nos yeux ou apposer des objets – comme un hot-dog – à des zones précises.

En poussant la logique un peu plus loin, avec deux personnes dans le champ, on peut aussi obtenir le fameux face swap – lorsqu'on échange deux visages. La vidéo se conclut avec une question légitime : que faire avec ce procédé ? Afficher des publicités sur nos têtes, le plus simplement du monde. Sans oublier les usages néfastes que ce genre de technologie peut impliquer en termes de traçabilité et de libertés individuelles.

À lire -> Les Spectacles, les lunettes connectées de Snapchat, sont désormais disponibles en France

À voir aussi sur konbini :