AccueilÉDITO

L'Australie horrifiée par des images de mineurs maltraités dans un centre de détention

Publié le

par Camille Deutschmann

Lundi soir, la chaîne de télévision publique ABC a diffusé des images prises par une caméra de vidéosurveillance d'une prison pour mineurs située près de Darwin, en Australie. Attention, certaines images sont très choquantes.

Lundi 25 juillet, la chaîne de télévision australienne ABC (Australian Broadcasting Corporation) diffusait dans l'émission d'investigation Four Corners des vidéos prises à Don Dale, un centre de détention pour jeunes situé près de Darwin, dans le Territoire du Nord. Les images montrent des gardiens tyranniques gazant des mineurs à la bombe lacrymogène, les dénudant ou les attachant à des chaises la tête recouverte d'une cagoule.

Des pratiques dissimulées

La chaîne ABC a également précisé que des enquêtes avaient déjà été menées au sujet du comportement des gardiens, mais leurs pratiques avaient été contestées par les dirigeants de la prison de l'époque et aucune sanction n'avait été retenue. Dans une interview, Adam Giles, le ministre du Territoire du Nord, estime "que les informations sur les abus dans les prisons lui avaient été cachées". John Elferink — ministre en charge des questions pénitentiares — a été démis de ses fonctions mardi 26 juillet, indique Le Parisien.

Ces images du centre Don Dale auraient été enregistrées entre 2010 et 2014. La chaîne ABC a refusé d'indiquer la façon dont elle s'était procuré ces vidéos, au nom de la protection des sources.

Attention, la vidéo ci-dessous peut choquer.

D'autres séquences diffusées montrent "le cas particulier d'un jeune garçon qui alterne les périodes de détention depuis ses 11 ans et qui se trouve aujourd'hui dans une prison pour adultes. Sur les images, on découvre un adolescent qui menace de se faire du mal et qui reçoit en réponse des coups", dénonce Le Parisien.

Le lendemain, mardi 26 juillet, à la suite de la diffusion de ces images, le premier ministre australien Malcolm Turnbull a annoncé "l'ouverture d'une enquête sur le traitement des mineurs placés en centre de détention", indique Le Monde. "Comme tous les Australiens, j’ai été profondément choqué, choqué et horrifié par les images de maltraitance d’enfants", a-t-il ajouté sur la radio ABC.

La question des Aborigènes

Ces images de vidéosurveillance posent également la question du traitement des Aborigènes, qui représentent plus des deux tiers de la population carcérale : "D’après Amnesty International, les enfants aborigènes ont vingt-six fois plus de risques de se retrouver en prison que les autres enfants, dans un contexte de lacunes éducatives, de chômage élevé et de toxicomanie", rappelle Le Monde.

"Notre peuple était au courant de ce genre de choses […] et les voir exposées crûment à nos yeux doit agir comme une prise de conscience pour tout le monde en Australie, a indiqué Mick Gooda, commissaire chargé de la justice sociale pour les Aborigènes et les indigènes du détroit de Torrès.

À voir aussi sur konbini :