AccueilÉDITO

Vidéo : au Népal, on se défonce au miel hallucinogène

Publié le

par Jeanne Pouget

Dans sa série documentaire Explorer, National Geographic vous emmène au Népal sur la trace des "chasseurs" d'un miel dont les puissantes vertus hallucinogènes s'avèrent plus que planantes. 

La mini-série Explorer, produite par la chaîne de télévision américaine National Geographic, rempile depuis novembre dernier pour une neuvième saison où, comme à leur habitude, ses aventuriers sillonnent le globe pour rapporter des récits hors du commun.

Dans le deuxième épisode, diffusé depuis le 5 décembre sur le site de la chaîne, on suit donc le réalisateur Renan Ozturk dans les montagnes népalaises, sur les traces des chasseurs d'abeilles. De l'apiculture pas tout à fait au sens où on l'entend puisque les "cueilleurs" locaux ne mettent pas leur nectar en pot. Utilisé pour ses vertus médicinales ou antiseptiques, le miel de cette espèce d'abeilles géantes et non domestiquées (Apis dorsata) vivant dans le sous-continent indien a aussi pour effet de défoncer violemment celui qui l'ingurgite. Et comme pour toute expérience planante, il y a toujours une demande...

Marché noir et bad trip

Ce miel hallucinogène est donc une aubaine pour ceux qui risquent leur vie en escaladant des falaises de 100 mètres de hauteur afin d'atteindre les nids des abeilles et récolter leur production. Celle-ci se revend pour l'équivalent de 150 euros les 500 grammes au marché noir, soit une petite fortune pour les fermiers locaux. Les consommateurs sont très friands de ce nectar dont les toxines, issues des plantes butinées par les abeilles, ont des effets pour les moins radicaux.

Altération de l'état mental, hallucinations, amélioration des performances sexuelles, vertiges, mais aussi nausées, diarrhées, pertes de conscience, voire arrêts cardiaques... Le trip ne garantit pas que des licornes et des oasis. D'ailleurs, dans l'épisode, on peut voir certains locaux être atteints de malaises et de crises de vomissements violents. Le miel qui rend high est donc probablement plus intéressant à vendre qu'à consommer. L'histoire raconte même qu'à une époque, des soldats utilisaient la mixture comme un subterfuge pour empoisonner leurs ennemis. Après, à vous de voir...

À lire -> Vidéo : cette websérie montre des gens qui montent des meubles Ikea sous acide

À voir aussi sur konbini :