featuredImage

Versailles : un hôtel pourrait bientôt être construit au château

L'Établissement public du château de Versailles lance un appel d'offre aux investisseurs pour transformer une partie de ce patrimoine historique en hôtel. 

Les 2800m2 des anciens bureaux du ministère de la Défense sont inoccupés depuis 2008. Le Grand Contrôle, le Petit Contrôle et le Pavillon sont inutilisés. La toiture doit être refaite et les subventions de l'État ont baissé de 6,9 millions d'euros en deux ans. Que faire pour sauver le château de Versailles ? Les administrateurs pensent avoir trouvé la solution : pourquoi ne pas y installer un hôtel ?

France Info rapporte les déclarations d'une "source proche de la direction du domaine de Versailles" :

Cette démarche s'inscrit dans la politique de rénovation et valorisation des espaces et d'implantation d'activités économiques dans les monuments historiques, définie depuis plusieurs années par le ministre de la Culture et le secrétaire d'État au Tourisme.

Cet investissement serait une source de revenus supplémentaire nécessaire pour le château qui, malgré ses 7 millions de visiteurs par an et 40,5 millions d'euros de subventions annuelles, ne parvient pas à engranger assez d'argent pour maintenir les lieux en parfaite condition. L'État n'est plus capable d'entretenir son patrimoine par ses propres moyens. Faire appel à des investisseurs privés semble donc être une solution efficace et viable sur le long terme.

C'est ainsi que l'Établissement du château de Versailles lance un appel d'offre. Le groupe AccorHotel manifeste déjà son intérêt. Le groupe choisi pourra exploiter trois bâtiments longeant les jardins de l'Orangerie pendant 60 ans. Bien sûr, cela a un coût, et pas des moindres : la toiture sera réparée aux frais de l'hôtelier pour un coût évalué entre 4 et 7 millions d'euros. L'aménagement de la façade sera aussi à sa charge, évalué à 4 millions d'euros supplémentaires. Les travaux seront réalisés par des architectes des monuments de France pour assurer la qualité du rendu final et ne commenceront pas avant 2025, toujours selon France Info.

lorangerie-de-versailles-2877f502-715d-4e70-840d-291123994eb0

(Photographie : Kefler via Fotocommunity)

Un projet qui ne plaît pas à tout le monde

Cependant, le projet est loin de faire l'unanimité. Le président de l'association Coordination Défense de Versailles Arnaud Upsinky déclare que ce projet est une atteinte au prestige des lieux :

Ce patrimoine doit rester le patrimoine des Français. Il ne doit pas passer dans le domaine privé, ne doit pas servir à faire de l'argent à côté. Un hôtel n'a pas sa place à cet endroit-là.

En effet, le château est un symbole fort de l'Histoire de France où les plus beaux métiers de l'artisanat de la nation sont exposés aux yeux du monde. Sa valeur historique et artistique est indéniable et doit être préservée. Mais où trouver l'agent pour sauvegarder cette pièce maîtresse de notre patrimoine ? Doit-on augmenter les impôts pour rénover le château grâce aux fonds publics ? Laisser le château tomber en décrépitude ? Ou accorder une partie du château à des investisseurs privés afin de trouver de nouveaux financements ?

Cette solution semble être un mal pour un bien. En bref, gangréné par le manque d'argent, le château de Versailles se coupe le pied pour sauver sa jambe.

Par , publié le 18/08/2015

Copié