AccueilÉDITO

Les légendaires enseignes Tati sont en vente

Publié le

par Mejda Dihi

PARIS, FRANCE – SEPTEMBER 30: Tati’s historic first store is also under renovation, on September 30, 2013, in Paris, France. Tati is a brand of discounted stores, originally created in Paris in 1949 by Jules Ouaki to cater to budget-conscious shoppers. The failure of the brand’s adventurous expansion overseas as well as new competition from cheap but hype fashion stores such as H&M and Zara, led to Tati filing for bankruptcy in 2004. It was bought by French ERAM group, which decided to cut back on diversification and centering on the core market. The choice was also made to upgrade quality and marketing. Tati now offers large alleys, well-displayed products, and an enjoyable shopping experience, with still the lowest prices. (Photo by Lucas Schifres/Getty Images)

Imaginer le boulevard Barbès sans son célèbre Tati vous paraît impensable ? Pourtant, les 140 enseignes du temple du discount à la française pourraient bien venir à disparaître.

Depuis plusieurs décennies, la mythique enseigne est indissociable du quartier de Barbès. (© Lucas Schifres/Getty Images)

Confrontés à une rude concurrence depuis quelques années, les emblématiques magasins Tati, aux devantures façon toile de Vichy rose et blanc, n'en finissent plus d'accumuler des pertes, mettant en jeu le sort de 1 720 employésEn 2015 déjà, la filiale du groupe Eram avait refusé l'unique offre de rachat d'une banque d'investissement, ne la trouvant pas assez avantageuse pour ses salariés. Depuis, la conjoncture a changé, soumettant la vente des 140 boutiques à une banque, selon Le Parisien.

Plus que la disparition des boutiques Tati, c'est la fin d'une époque et un pan de l'histoire du XXe siècle qui va s'en aller. Voilà presque 70 ans que la première boutique a vu le jour, succédant à un hôtel de passe au 4 boulevard de Rochechouart, dans le 18e arrondissement de Paris. Cette success story a débuté avec une modeste boutique 50 mètres carrés imaginée par Jules Ouaki, qui avait su en faire une affaire en or.

Tati c'est aussi le bazar pas cher qui permet aux populations immigrées de faire leurs emplettes pour leur famille restée au pays, comme le rappait Rim'K dans "Tonton du bled" : "Vu qu'à Paris j'ai dévalisé tout Tati, je vais rassasier tout le village même les plus petits."

RIP Tati.

À voir aussi sur konbini :