AccueilMusique

États-Unis : en 25 ans, les ventes d'albums n'ont jamais été aussi basses

Publié le

par Camille Deutschmann

Alors que le marché du streaming connaît un essor important depuis quelques années, la vente d'albums est en chute libre. Pourtant, les gens n'ont jamais autant écouté de musique. C'est juste qu'ils n'en achètent plus.

Le magazine Billboard, fin connaisseur du marché de la musique, a déduit que 2016 était déjà la pire année concernant les ventes d'albums aux États-Unis depuis 1991, soit depuis le lancement du Nielsen SoundScan, un système d'information qui suit les ventes musicales.

Le marché des albums aurait chuté de 13,6 % dans la première moitié de cette année (si l'on prend en compte les CD, les vinyles et les albums digitaux). Pourtant, le business de la musique en général ne s'en porte pas plus mal. Et l'explication tient en un mot : streaming. Voici l'explication de Billboard :

"Les auditeurs ont écouté 208,9 milliards de morceaux (soit 139,2 milliards d'albums) entre janvier et maintenant (6 juillet 2016), ce qui représente une hausse de 58,7 %. Dans ces 208,9 milliards, 113,6 milliards étaient uniquement lus en audio, contre 95,3 milliards en streaming vidéo (c'est-à-dire ceux vus sur YouTube, Vevo, Tidal et Apple Music – ces deux derniers ne constituant qu'une petite part). C'est la première fois que l'audio surpasse le streaming vidéo."

Compte tenu de l'essor du streaming, les ventes d'albums atteignent aux État-Unis les 100,3 millions d'unités. Le marché de l'album digital est passé de 53,7 millions de ventes à 43,8 millions depuis le début de l'année.

Quant à nos bons vieux CD, ils représentent moins de la moitié de la vente d'albums de ces six derniers mois, soit 50 millions d'unités environ. Paradoxalement, le marché du vinyle connaît une hausse, avec 6,2 millions de ventes... Et c'est le vinyle de David Bowie, Blackstar, qui est pour l'instant le plus vendu cette année. Côté albums, c'est Adele avec 25, Beyoncé avec Lemonade et Drake avec Views qui arrivent en tête cette année (et ils sont pour l'instant les seuls artistes à atteindre le million de ventes).

Si l'on combine tous ces chiffres (en admettant que 1 500 écoutes en streaming équivalent à une vente d'album), il apparaît que la consommation d'albums est en hausse de 8,9 % depuis le début de l'année, portant le chiffre d'affaires du premier semestre 2016 de l'industrie musicale américaine à 1,98 milliard de dollars (1,79 milliard d'euros). Ainsi, malgré la baisse générale des ventes, le marché de la musique ne s'est jamais aussi bien porté : il a simplement évolué.

À lire -> En 2015, aux États-Unis, le streaming a été plus rentable que le téléchargement

À voir aussi sur konbini :