La jeune styliste Vanessa Schindler sacrée au Festival de Hyères 2017

Le Grand prix du Jury Première Vision de la 32e édition du Festival de Hyères a été attribué à la jeune styliste suisse pour sa collection "Urethane Pool, chapter 2". 

Créé en 1985 par Jean-Pierre Blanc, le festival se tient chaque année à la villa Noailles. Le jury mode était cette année présidé par Bertrand Guyon, directeur artistique de Schiaparelli. Cette 32e édition du Festival de Hyères s’est tenue du 27 avril au 1er mai 2017 et c’est la Suissesse Vanessa Schindler qui a remporté dimanche dernier le Grand prix du Jury Première Vision du Festival de mode de Hyères.

Publicité

"Le choix de Vanessa Schindler s’est imposé presque comme une évidence"

Fer de lance de la jeune création, la styliste de 29 ans diplômée de la Haute École d’art et de design de Genève a su faire l’unanimité avec sa collection. En effet, en plus du Grand prix du Jury, Vanessa Schindler s’est aussi vu attribuer le prix du public ainsi que le prix de la ville de Hyères. "Urethan Pool, Chapter 2" est une collection qui mêle subtilement plusieurs matières étonnantes telles que l’uréthane, la fausse fourrure ou le jersey. Une réelle performance technique combinée à une élégance raffinée qui donne l’illusion d’une broderie des plus précieuses. "Le choix de Vanessa Schindler s’est imposé presque comme une évidence", indiquait le président du jury mode, Bertrand Guyon, rapportait Le Parisien.

Publicité

La jeune lauréate succède donc au Japonais Wataru Tominaga et remporte une bourse de création s’élevant à 15 000 euros remise par Première Vision. De plus, un projet de collaboration aura lieu avec la maison Chanel ainsi qu’une nouvelle collaboration avec Petit Bateau.

C’est l’allemande Gesine Försterling qui remporte le prix Chloé. Cette styliste de 30 ans, diplômée de Berlin University of Arts, puise son inspiration dans les vêtements de travail et apporte ainsi une réflexion sociétale quant à l’évolution des métiers. Une collection masculine qui revisite tabliers, combinaisons, salopettes ou encore veste de costumes. C’est sa silhouette imaginée pour Chloé qui a été jugée la plus représentative de l’esprit de la marque, un prix qui lui permet de remporter une bourse de création de 15 000 euros.

Publicité

Enfin, la Française Marine Serre, l’une des finalistes du prix LVMH 2017, décroche elle aussi une dotation de 15 000 euros remise par les Galeries Lafayette. Sa collection femme alliant vêtements arabes du XIXe siècle au sportswear actuel, a été félicitée pour son habilité et son travail très abouti.

Publicité

La nouveauté de cette 32e édition a été la mise en place d’un concours dédié aux créateurs d’accessoires de mode. Le grand prix a été attribué à une autre créatrice suisse, Marina Chedel, qui a su se démarquer avec sa collection de chaussures "Over the Peak", combinant univers urbain et montagneux.

La Française Wendy Andreu, a quant à elle remporté le prix du public et de la ville de Hyères pour sa collection de sacs et de chapeaux.

Par Manon Baeza, publié le 02/05/2017

Pour vous :