AccueilÉDITO

Vanessa Burggraf et les fake news : le grand n’importe quoi des réseaux sociaux

Publié le

par Astrid Van Laer

Samedi 20 mai, la chroniqueuse de l’émission de France 2 On n’est pas couché, Vanessa Burggraf s’est fait recadrer par l’ancienne ministre de l’Éducation nationale, Najat Vallaud-Belkacem, qui a souligné que la journaliste la critiquait sur des réformes qu’elle n’a pas menées. Des approximations qui n’ont bien sûr pas échappé aux twittos…

Samedi 20 mai,  Najat Vallaud-Belkacem était l’invitée de l’émission de Laurent Ruquier On n’est pas couché sur France 2. À cette occasion, la journaliste Vanessa Burggraf a interrogé l’ancienne ministre de l’Éducation nationale au sujet d’une prétendue réforme de l’orthographe qu’elle aurait mise en place. Mais il se trouve qu’il s’agissait en réalité d’une réforme validée par l’Académie française et non par le ministère de l’Éducation nationale, en 1990. Ladite réforme est, de surcroît, facultative.

La chroniqueuse s’est pris les pieds dans le tapis, multipliant les approximations et les "dans la classe de ma fille" : "Dans la classe de ma fille, on enlève les petits tirets. Le mot 'oignon' […] Le mot 'oignon' s’écrit o-i-g-n-o-n. On l’écrit o-g-n-o-n. […] Donc, vous n’avez pas fait la réforme de l’orthographe ? Tout ça, c’était un mensonge ?" Najat Vallaud-Belkacem lui a répondu que ce n’était pas le cas, ajoutant : "Tout comme je n’ai pas imposé l’apprentissage obligatoire de l’arabe au CP. Vous y avez aussi cru peut-être, non ?" La réponse de la chroniqueuse est encore plus dérangeante : "Mais vous y étiez favorable, non ?". Il n’en a pas fallu plus pour que le hashtag #BosseCommeBurggraf fasse son apparition…

Une pensée pour la fille de Vanessa Burggraff

"C’est VOUS qui"

Une pensée pour la profession

La revanche de Philippe Poutou

Ça te dit une petite blague téléphonique, Cyril Hanouna ?

Un petit dernier pour la fin

À voir aussi sur konbini :