AccueilÉDITO

Valérie Pécresse revient sur ses promesses et augmente (encore) le prix du Pass Navigo

Publié le

par Théo Mercadier

D’année en année, la région Île-de-France augmente le prix du Pass avec la régularité d’un métronome. Et pourtant, la candidate Pécresse promettait le contraire il y a deux ans.

Rappelez-vous : on est en décembre 2015 et Valérie Pécresse est en campagne pour prendre la tête de la région Île-de-France. Et quand on est en campagne, on balance des promesses, du genre "je maintiendrai le Pass Navigo à 70 euros". Un an plus tard, Valérie Pécresse est la nouvelle présidente de région et paf, en tant que patronne du Stif, elle augmente le prix de 3 %. Raté numéro 1. En 2017, rebelote, ses services annoncent une nouvelle hausse de 3 % portant le prix mensuel du Pass à 75,20 euros et effective à partir du premier août, comme nous le révèle Le Parisien. Raté numéro 2.

Si le Pass Navigo est devenu un enjeu symbolique qui cristallise les tensions, tous les autres titres de transport sont également touchés par cette majoration tarifaire (sauf le ticket à l’unité qui restera au même prix), de 2,5 % en moyenne, ce qui reste moins que sous la précédente majorité socialiste (2,85 %), à la tête de la région entre 2010 et 2015. Mais cette légère atteinte à leur pouvoir d’achat suffit à susciter la grogne des usagés, qui demandent des comptes. Contacté par Le Parisien, le siège de la région Île-de-France se justifie en évoquant les investissements réalisés dans le secteur des transports : "En 2018, nous aurons passé 100 % des commandes de trains et de rames, nous poursuivons les renforts d’offre sur les bus, nous déployons le plan vélo… Tous ces investissements, nous devons les financer". Et la campagne de communication de génie pour changer le nom des RER par "train", ça compte comme un "investissement" ? Mystère.

"Je ne jouerai avec le pouvoir d’achat des Franciliens"

Après cette nouvelle hausse, on ne peut s’empêcher de se délecter de toutes ces fois où la candidate Pécresse promettait de ne pas toucher au tarif du Pass Navigo. En décembre 2015 d’abord, à l’occasion d’un débat avec Pierre Laurent (Front de gauche), l’un de ses concurrents dans la course à la présidence de l’Île-de-France. Valérie Pécresse déclarait alors sans flancher : "Je maintiendrai le Pass Navigo à 70 euros, parce que je ne jouerai avec le pouvoir d’achat des Franciliens". Une sortie à retrouver dès le début de cette petite vidéo forcément collector :

En mai 2015 ensuite, dans une interview donnée à 20 Minutes où elle affichait sa volonté de "maintenir ce pass Navigo à tarif unique". Un tarif unique qui avait été mis en place en 2015 par les socialistes et qui s’élevait… à 70 euros.

À voir aussi sur konbini :