À Versailles, le "vagin de la reine" aspergé de peinture

La persécution des vagins ne s'arrête pas à ceux faits de chair et de sang. Il semblerait que les sculptures aux formes équivoques soient elles aussi victimes de discrimination. 

Disposée dans le parc du château de Versailles, la plus grande des œuvres du sculpteur Anish Kapoor a été vandalisée. Du nom de Dirty Corner (littéralement "coin sale"), cette sorte de trompe faite d'acier, évoquant l'appareil reproductif féminin, a été recouverte de peinture jaune en spray par des vandales dont l'identité et les motivations sont pour l'heure inconnues.

L'œuvre a été nettoyée et aucune plainte n'a été déposée pour cet acte de vandalisme qui a mis en rogne la ministre de la Culture Fleur Pellerin sur Twitter :

Publicité

Publicité

Décrit comme étant "imposante", "sujet à controverse" et "offensante", ce tunnel d'acier de 60 mètres de long installé dans l'axe principal du parc et qui s'ouvre vers le château par une sorte de trompe a fait l'objet de discussions partout en France et dans le monde.

Dirty Corner, Anish Kapoor's vaginal sculpture has been vandalised with yellow paint. (Photo: Etienne Laurent/EPA)

La sculpture de forme vaginale Dirty Corner par Anish Kapoor a été vandalisée avec de la peinture jaune. (Photo : Etienne Laurent/EPA)

Le "vagin d'une reine"

Alors que des journalistes s'offusquent de la nature provocante de la sculpture, les médias qualifient souvent la sculpture de "vagin d'une reine". Et alors que Kapoor affirme n'avoir jamais employé cette formule pour son œuvre qu'il décrit comme "très sexuelle", certains indices laissent à penser qu'il s'agit de celui de Marie-Antoinette, reine de France au 18ème siècle ayant vécu au Château de Versailles.

Publicité

Certains touristes déclarent que l'installation est "sale" et "dégoûtante", mais ne disent absolument rien à propos d'une autre œuvre dans le palais représentant un canon projetant de la cire rouge sur un mur blanc, ressemblant à s'y méprendre à un pénis qui éjacule. À coté, Dirty Corner fait pâle figure.

Par Lydia Morrish, publié le 18/06/2015

Copié

Pour vous :