AccueilÉDITO

Urban Outfitters utilise un mannequin grande taille mais ne vend rien au-delà du 40

Publié le

par Naomi Clément

Pour illustrer sa dernière campagne, la marque de prêt-à-porter américaine a fait appel à la sublime Barbie Ferreira... mais reste incapable de proposer des vêtements adaptés à sa morphologie.

Barbie Ferreira pour Urban Outfitters. (© Urban Outfitters)

L'initiative était pourtant prometteuse. Début janvier, Urban Outfitters dévoilait "The Class of 2017", une campagne réunissant tout un panel de jeunes créatifs aux origines, aux genres et aux corps différents, prônant ainsi la diversité et le body positivism"La nouvelle année est là, et nous avons rassemblé les nouveaux visages qui inspirent notre style et bousculent le statu quo", annonçait fièrement l'entreprise sur son site.

Parmi les 16 influenceurs sélectionnés, on retrouvait la rappeuse Tommy Genesis, le modèle transgenre Hari Nef, ou encore la mannequin grande taille Barbie Ferreira vêtue, comme les 15 autres membres de cette campagne, d'un T-shirt blanc et d'un jean siglé Urban Outfitters. Et c'est là où le bât blesse.

Taille 40 maximum

Comme l'a récemment pointé du doigt Revelist, le T-shirt porté par Barbie Ferreira dans la campagne n'est en aucun cas vendu sur le site de la marque. Ou en tout cas, pas dans la bonne taille. En jetant un coup d'œil aux mensurations de la jeune femme, mises en ligne par son agence de mannequins, comme l'a fait le Huffington Post, on découvre effectivement que la taille de Barbie Ferreira mesure un peu plus de 85 centimètres, tandis que le T-shirt d'Urban Outfitters ne dépasse pas les 83 centimètres. Au niveau du tour des hanches, même constat : celui de la mannequin fait 120 centimètres, mais la griffe s'arrête à 109 centimètres. De façon générale, Urban Outfitters ne commercialise pas de pièces allant au-delà d'une taille large, soit un bon 40 en France, selon Au Féminin.

Vous l'aurez compris : pour vendre ses vêtements, Urban Outfitters utilise une femme qu'elle n'est en vérité même pas capable d'habiller. Un faux pas d'autant plus dérangeant que dans un entretien accordé au blog de la marque, Barbie Ferreira, 20 ans, dénonçait le manque de représentation des filles "curvy" dans les médias et l'industrie de la mode.

when u luv bbgirl so much u overlook the double chin ur giving n still post ! @urbanoutfitters

Une photo publiée par barbie ferreira not nox (@barbienox) le

À lire -> 12 comptes Instagram de filles qui m’ont fait réaliser que mes bourrelets à moi aussi sont sexy

À voir aussi sur konbini :