featuredImage

Vidéo : une femme détruit pour 200 000 dollars d’œuvres d’art en voulant prendre un selfie

L’effet domino n’a jamais été aussi drôle à regarder.

On le sait, les selfies peuvent être dangereux – surtout quand il s’agit de grimper en haut d’un gratte-ciel, de sauter dans la cage d’animaux sauvages ou encore de se tenir au bord d’une falaise… De nos jours, les gens sont prêts à tout pour obtenir le cliché parfait, quitte à s’affamer pour suivre la dernière tendance/défi minceur sur Instagram. Ce que l’on ne rappelle pas assez, c’est qu’il n’y a pas forcément besoin d’aller aussi loin pour prendre des risques. Aux États-Unis, une jeune femme a prouvé que même un bon vieux selfie peut faire des ravages. La vidéo de son énorme fail est en train de faire le tour du Web, et vous allez vite comprendre pourquoi.

Il y a quelques semaines, cette jeune femme dont on ignore l’identité a tenté de se prendre en selfie dans la galerie 14th Factory, à Los Angeles. En reculant pour cadrer sa photo, elle a perdu l’équilibre et a entraîné dans sa chute une dizaine d’œuvres d’art de l’artiste Simon Birch.

L’incident a eu lieu dans une pièce qui présente Hypercaine, une installation collaborative de Simon Birch, Gabriel Chan, Jacob Blitzer et Gloria Yu. Les piédestaux que l’on voit sur les images présentent des sortes de couronnes faites de bois, de nylon, de marbre et de métaux, dont certains en argent et en or.

Interviewée par le magazine en ligne Hyperallergic, l’artiste Gloria Yu a déclaré :

"Trois sculptures sont définitivement endommagées et d’autres abîmées à différents niveaux. On estime le coût des dommages à 200 000 dollars [soit 175 000 euros]."

L’histoire est tellement rocambolesque que le Guardian se demande même si ce ne serait pas un coup monté. Le journal britannique estime que la vidéosurveillance est "trop parfaite pour être accidentelle", et que cela pourrait être "un coup marketing initié par un ou plusieurs des artistes". Authentique ou non, l’accident reste très drôle à regarder. Et si vous souhaitez vous aussi voir cette exposition, elle se tiendra malgré tout jusqu’au 30 juillet, à la galerie 14th Factory.

Traduit de l’anglais par Sophie Janinet

Par Justina Bakutyte, publié le 17/07/2017