AccueilÉDITO

La une choc contre le racisme du quotidien belge De Morgen

Publié le

par Salomé Vincendon

Le quotidien belge De Morgen a publié à la une tous les commentaires haineux qu'il a reçus après un article relatant la mort d'un jeune homme.

Le quotidien de langue flamande De Morgen a fait face à des dizaines de commentaires racistes après l'annonce de la mort de Ramzi Mohammad Kaddouri, jeune Belge de 15 ans, originaire de la ville belge de Genk, dans la province de Limbourg. Le jeune homme est tombé dans le coma après un accident de quad survenu durant ses vacances au Maroc, le pays d'origine de ses parents et est décédé le 30 juillet. Le journal De Morgen a ensuite rapporté la nouvelle de son décès sur son site Web. Rapidement, les commentaires racistes se sont accumulés sous l'article. L'ensemble de la rédaction s'est sentie concernée par l'attaque violente de ses lecteurs et, le 3 août, le quotidien a décidé de publier à la une tous ces commentaires racistes, avec en gros titre sur fond noir : "Racisme éhonté."

Courrier international a traduit quelques-uns des messages postés, pour donner une idée du niveau d'agressivité des internautes :  “Si ça c’est un Flamand, je suis Saint-Nicolas”, “Malheureusement, la plupart des Flamands ressemblent désormais à ça, avec leur face de singe.” “Lol, c’était un attentat-suicide ?” Bonne ambiance. Journaliste à De Morgen, Tine Peeters a également voulu réagir et a écrit une tribune  que Le Monde a en partie traduite. Pour elle, Ramzi Mohammad Kaddouri est "mort deux fois. [...] D'abord, il a eu l'accident sur un quad au Maroc. Il a ensuite été tué sur Facebook et Twitter."

Les centaines de commentaires qui s'accumulent après chaque publication d'articles sur les réseaux sociaux permettent de noyer les pires d'entre eux. Cette publication en une prouve que le racisme, très présent actuellement, ne doit pas être ignoré et que l'on peut lutter contre les idées que les commentaires haineux véhiculent sur le Web.

À voir aussi sur konbini :