featuredImage

La Thaïlande interdit les "underboob selfies"

Les Thaïlandaises laissant dépasser le bas de leur poitrine sur un selfie sont passibles de cinq ans de prison.

Image prise depuis la page Facebook "Thaïlande Underboob", repérée sur Dazed

Image prise depuis la page Facebook "Thaïlande Underboob", repérée sur Dazed

La Thaïlande concentre un grand nombre de kathoeys (des transsexuelles), et son gouvernement prévoit d'ailleurs de légaliser un troisième genre sexuel d'après Dazed. Cependant, il demeure encore très conservateur sur d'autres points, comme le révèle sa répression sévère des publications d'"underboob selfies", une pratique devenue virale chez les Thaïlandaises (et ladyboys) qui consiste à laisser dépasser la partie inférieure de leur poitrine sur des photos.

L'agence Reuters rappelle qu'une loi de 2007 punissant les crimes informatiques bannit ce qui peut causer "dommage à la sécurité ou causer un panique publique" ainsi que " tout donnée informatique obscène accessible au public". C'est en s'appuyant dessus que le ministre de la culture menace de punir les personnes postant des photos de leurs seins sur les réseaux sociaux, d'un maximum de cinq années de prison. Cependant, il n'a pas encore précisé quels outils seront utilisés pour identifier les "coupables".

Une censure sévère mais limitée

Comme la porte parole du ministre - Anandha Chouchoti - l'a confiée à Reuters :

Quand les gens prennent ces 'underboob selfies' personne ne peut voir leurs visages. Donc du coup, nous ne savons pas à qui elles appartiennent, et ça encourage d'autres à faire pareil [...]. Ce sont des actions inappropriées.

Le ministre de la culture est connu pour avoir soutenu une censure sévère, notamment dans les domaines cinématographiques, musicaux, et télévisuels, dans le but de préserver les valeurs traditionnelles. Il s'accorde ainsi au conservatisme du gouvernement militaire issu du coup d'état de mai 2014. Cependant, cette position contraste avec la nightlife très mouvementée du pays, que les ping-pong show ont d'ailleurs rendu tristement célèbre.

Par , publié le 19/03/2015